John Lyman Cox (1866-1955) page 9

 Hommage

 par
MARK SHERMAN
Pasadena, Californie


INTERVIEW DE JOHN BRUDVIG
(suite)

 

 M. Sherman: Dans le livre de Mme Jayne, cette
dernière déclare que John Lyman Cox a recueilli
des jeux de ficelle à Hampton d'Emma Jackson
 (tribu Klamath, Oregon), Charles Doxon
 (tribu Onondaga, New York), Wallace Springer
(tribu Omaha, Nebraska), et Antonio Abeita
(tribu Pueblo/Tewa, Nouveau Mexique). Pendant
votre recherche avez-vous découvert des
 informations sur ces anciens étudiants?

 

J. Brudvig: Oui. Des informations sur chaque étudiant
peuvent être trouvé sur ma page internet nommée
"
Hampton Normal & Agricultural Institut's American
Indian Students, 1978-1923
, compilée et édité à partir
de fichiers d'étudiants amérindiens, qui se trouvent
dans les archives de l'Université d'Hampton, Virginie"
par Jon L. Brudvig (1994 & 1996).

 

M. Sherman: Emma Jackson a fournit la majorité
des figures. Que savez-vous sur elle?

 

J. Brudvig: Son nom en entier était Emma Evelyn
Jackson. Elle a été la première, et la seule indienne
Klamath, à aller à l'Institut Hampton. Mes notes
indiquent qu'elle est arrivée à Hampton avec un
groupe d'étudiants qui venaient juste d'être diplômés
de Phoenix Indian School, un pensionnat qui s'est
ouvert en 1891 et a fonctionné pendant près d'un
siècle. Des photos d'Emma et de ses camarades de
Phoenix ("Classe de 1904") sont parues le 18 avril
1903 et le 11 juin 1904, dans les numéros de Native
American, le magazine de l'école bihebdomadaire.
Ce dernier inclut une allocution qu'elle a prononcée
à une remise de diplômes (Note de l'éditeur: Voir
l'appendice IV).

 

M. Sherman: Combien de temps Emma Jackson a
étudié à Hampton?

 

J. Brudvig: Emma a étudié à Hampton du 30 septembre
1904 au 3 juin 1907. Les rapports biographiques à
Hampton indique qu'elle était originaire de l'Agence
 Klamath, une réserve en Orégon, près de la frontière
californienne, et était né le 12 juin 1895 à Stonewall
 Jackson (son dossier indique que son père était un
indien, mais "on ne savait pas sa tribu") et Elisabeth
Jackson, une Klamath.

 

M. Sherman: Stonewall Jackson? N'était-ce pas un célèbre
général confédéré pendant la Guerre Civile Américaine?

 

J. Brudvig: C'était Thomas "Stonewall" Jackson
(1824-1863) - pas de relations, malheureusement.
Le dossier indique aussi que les trois frères d'Emma
ont aussi étudié au pensionnat Klamath. Emma est
 allée apparemment au pensionnat Klamath pendant
7 années et à l'école indienne Phoenix pendant 2
années avant de s'inscrire à Hampton. Son formulaire
pour l'administration, daté du 30 juillet 1904, indique
qu'elle était diplômée des deux écoles. Il était écrit
que son affiliation religieuse était méthodiste.
Lorsqu'on lui a demandé la raison de son inscription,
elle a dit qu'elle voulait "enseigner".

 

M. Sherman: Mais si Emma était vraiment née en
1895, cela voudrait dire qu'elle avait seulement 9
ans, lorsqu'elle s'est inscrite à Hampton!

 

J. Brudvig: Oui, c'est vrai. De toute évidence, la date
inscrite sur la Feuille Biographique est erronée. La
feuille indique aussi qu'elle avait 19 ans, lorsqu'elle
est arrivée. Par conséquent, Emma a du naître le ²12
juin 1885; Noter les âges de ses autre frères plus âgés,
Mathilda (25 ans) et John (22 ans), et le fait qu'elle a
été à l'école pendant 9 ans, avant de venir à Hampton.

 

M. Sherman: Son dossier à Hampton, mentionne-t-il
quelque chose sur son interaction avec John Lyman
Cox?

 

J. Brudvig: Non, mais son dossier indique qu'elle a
participé à deux sorties en été. Elle a passé l'été de
 1905 à Newton, Connecticut. En 1906, elle est
retournée au Connecticut et a travaillé pour Morris.
Ce programme de sortie est très intéressant, et je l'ai
documenté en détail dans mon mémoire. On exigeait
des étudiants qu'ils vivent avec des famille "bonnes
et blanches", pour au moins une partie de chaque
année scolaire, afin de voir les bénéfices d'une
conduite morale bonne et de vivre dans une
structure famille nucléaire à l'opposé de la
structure tribale. Ce programme de prétendues
"sorties" était conçu pour donner aux étudiants
une connaissance de la civilisation "de première
main", et l'influence bénéfique du Christianisme.

 

M. Sherman: Est-ce que son dossier mentionne
ce qui lui ait arrivé, après qu'elle ait quitté
Hampton, en 1907?

 

J. Brudvig: Oui. "Son rapport après avoir quitté
Hampton", qui se trouve dans son dossier étudiant,
contient quelques références. Apparemment elle est
allée à l'Institut Haskell, de 1907 à 1910.

 

M. Sherman: Que savait-vous sur l'Institut Haskell
et où était-il situé?

 

J. Brudvig: Haskell était et est encore situé à
Lawrence, Kansas. Aujourd'hui, il est connu en tant
que Haskell Indian Nations University, où plus de
mille étudiants s'inscrivent chaque semestre à des
programmes,qui les prépareront à acquérir des
degrés baccalauréat en elementary teacher
education, American Indian studies, business
administration, et environmental science. Selon
leur site internet, il s'est ouvert en 1884 sous le nom
 de United States Indian Industrial Training School.
A l'origine, il offrait un programme éducatif qui
était concentré sur l'éducation agricole en échelons
d'un à cinq. Au début, les métiers pour garçons
 incluaient tailleur, constructeur de chariots,
forgeron, fabricant d'harnais, peintre, cordonnier,
et agriculteur. Les filles étudiaient la cuisine, la
couture et la gestion d'une maison. En 1994, l'école
a élargit sa formation académique au-delà des
classes élémentaires. Une "école normale" a été
ajoutée car on avait besoin d'enseignants, dans
les maisons des communautés d'étudiants. Le
département commercial (l'ancien département
des affaires) s'est ouvert en 1895 avec cinq
machines à écrire. En 1927, Haskell offrait des
cours après le lycée dans des domaines variés,
et plus tard a été connu en tant qu'institution à
vocation technique. Progressivement, le
programme secondaire a été supprimé, et la
dernière classe du lycée a été diplômée en 1965.
En 1970, Haskell a commencé à offrir un
cursus de premier cycle universitaire et est
devenue Haskell Indian Junior College, suivi
par Haskell Indian Nations University en 1992.

 

M. Sherman: Qu'est-ce qu'Emma Jackson étudiait
à Haskell?

 

J. Brudvig: D'abord, elle a achevé leur programme
en Art Domestiques. Sa photo se trouve dans le
numéro du 26 juin 1908, du périodique d'Haskell,
The Indian Leader (fig. 7). Emma s'inscrit alors
dans le cours des affaires d'Haskell et finalement
reçue un diplôme de commercial d'Haskell en
juin 1910. Sa photo de classe est parue dans le
numéro du 24 juin 1910, de The Indian Leader
 (fig. 8).

 

M. Sherman: Est-ce qu'elle a alors cherché du
travail, ou est-elle retournée dans la réserve
Klamath?

 

J. Brudvig: Les deux. Emma a apparemment trouvé
un travail de sténographe, après avoir achevé son
cours d'affaire à Carlisle Indian Industrial School
à Philadelphie en 1911, mais elle est retournée
dans l'Orégon, lorsqu'elle a appris que sa mère
était malade. Emma a raconté cela à Cora M.
Folsom, la directrice de Indian Records Office
d'Hampton, dans une lettre écrite à Klamath,
 Orégon datée du 6 janvier 1912. Le Southern
Workman, le périodique d'Hampton, indique
qu'en mars 1914, Emma était bonne à l'Agence
Klamath. Dans une autre lettre à Cora Folsom,
Emma écrit, "Le très bon enseignement d'Hampton
est encore dans mon esprit et doit être un exemple
pour mon peuple. J'ai essayé de le montrer par
l'action plutôt que de prêcher..."

 

M. Sherman: C'est la dernière chose inscrite dans
 son dossier à Haskell?

 

J. Brudvig: Non, malheureusement, il y a un rapport
de sa mort, dans le numéro du 18 juin 1921 de
Native American, le périodique de Phoenix Indian
School.

 

M. Sherman: Comme c'est triste! Cela signifie qu'elle
n'avait que 36 ans, le même âge que Caroline Furness
Jayne à sa mort. Est-ce que le rapport dit comment
elle est morte et quand?

 

J. Brudvig: Non. Le rapport est paru dans la colonne
alumni et est très court: "Emma Jackson, Klamath,
1904. Etait étudiante à Hampton Va, 1904-1907.
Elle a été marié à Mr. Wilson et est morte à l'Agence
 Klamath, Orégon." Je suis désolé, mais vous devrez
localiser une copie du certificat de sa mort pour en
apprendre plus. Jusqu'ici j'ai trouvé dans le Comté
de Klamath, un certificat d'homologation pour Emma
Jackson Wilson, qui date de 1920, et une liste de
 pierres tombales au Cimetière Lobert, situé à
 l'Agence Klamath. La liste inclut une entrée pour
Emma Wilson (1882-1918), mais l'année de
naissance diffère de ce que nous avions pensé.

 

M. Sherman: John Cox a recueilli seulement une
poignée de figures de ses autres informateurs à
Hampton. De Charles Doxon, il a recueilli Pieds
de Corbeau, d'Antonio Abeita, une Etoile à Six
Branches/Une Maison Brush, et de Wallace
Springer les lettres "W" et "M". Que pouvez-vous
nous raconter sur ces trois étudiants?

 

J. Brudvig: Charles Doxon était un Onondaga
de race pure et était originaire de New York.
Son nom indien était Hosquasagada. Il est allé à
Hamton d'octobre 1883 jusqu'à qu'il soit diplômé
en 1889, et était le premier étudiant amérindien à
entre dans l'institut Hampton, sans l'aide d'un
 gouvernement. Contrairement aux autres tribus,
les Indiens Iroquois ne recevaient pas d'aide
financière pour aller à l'école. Lorsqu'il était à
Hamton, il a occupé des postes à haute
 responsabilité. Après avoir reçu son diplôme, a
travaillé en tant qu'ingénieur stable pour la
Sweet's Manufacturing Company à Syracuse,
New York, et à New York Central Railroad Shop.
Il est retourné plus tard à Hampton pour servir de
père de maison dans le "Wigwam" (le dortoir des
garçons) et pour aider dans la Trade School, alors
qu'il se rétablissait de blessures dues à son travail.
Il savait encourager les autres étudiants iroquois
à chercher une éducation à Hampton sur un mode
de travailleur-étudiant. Charles Doxon a fondé la
Onondaga Indian Welfare Society peu de temps
avant sa mort, le 3 février 1917. Il était un excellent
 écrivain et a mis en valeur l'éducation qu'il a reçu
à Hampton. Son essai "
Industrial Education" est
posté sur mon site internet.

 

Antonio Abeita était un Indien Pueblo du Névraska.
Il est allé à Hampton de janvier 1904 à octobre 1908,
lorsqu'il a reçu son certificat de forgeron. Après
Hampton, il est devenu boucher et fermier.

Wallace Springer était un Indien Omaha du
 Nébraska.  Il est allé à Hampton de septembre
 1903 à août 1907. Wallace était un membre du
United States Indian Band à la Foire Mondiale
de St. Louis de 1904. Il est devenu un employé à
l'Agence Osage. Il s'est retiré du service
gouvernemental en 1942.


M. Sherman: Je suis intrigué par le fait que vous
affirmez que, Wallace Springer était à a Foire
Mondiale de St. Louis de 1904. C'est là-bas que
Mme Jayne a recueilli la majorité des jeux de
ficelle pour son livre, qui a été publié en février
1906. D'août à novembre 1904, elle a passé des
heures à visiter des pavillons, où des indigènes du
monde entier étaient "à disposition". Si JLC l'a
vraiment accompagnée à la Foire en 1904, peut-être
a-t-il rencontré Wallace Springer, qui plus tard l'a
présenté aux autres informateurs à Hampton. Si
JLC n'est pas allé à la Foire, peut-être est-ce Mme
Jayne qui a rencontré Springer et a encouragé, en
fin de compte, son ami JLC à lui rendre visite à
Hampton.

 

J. Brudvig: Oui, cela semble être le lien possible
entre Mme Jayne, la Foire, Wallace Springer, et
Hampton.

 

M. Sherman: Grâce au dossier d'Emma Jackson,
et votre recherche méticuleuse, nous pouvons
maintenant estimer que JLC a visité Hampton.
Etant donné qu'Emma est arrivée à Hampton le
30 septembre 1904, et que la collection de JLC
est mentionnée dans l'introduction de Mme
Jayne, datant d'octobre 1905, JLC a du visité
Hampton l'espace d'une année.

 

J. Brudvig: Et n'oubliez-pas qu'Emma Jackson
a passé l'été de 1905 dans le Connecticut. Cela
rétrécit l'espace de temps encore plus!

 

M. Sherman: Professeur Brudvig, merci de nous
avoir aidé à mettre un visage sur le nom d'Emma
Jackson. Je penserai à elle chaque fois que je
réaliserai des jeux de ficelle, qu'elle nous a laissé.

J. Brudvig: Tout le plaisir était pour moi.

 

Suite

REMERCIEMENTS et SOURCES


 

Bulletins ISFA Bisfa 10 Hommage JOHN LYMAN COX Mark Sherman Caroline Jayne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×