Ayatori: Les Jeux de Ficelle Traditionnels du Japon 5

  PAR
TAMA SAITO
Saitama, Japon 
 


preparée pour publication par
YUKIO SHISHIDO
Kyoto, Japon

 
Livres

 
 Enfin, au cours du mois de février de 1971, j'ai présenté
    ma démission, et ai commencé à faire des voyages de
    terrain à chaque endroit du pays pour recueillir et
    étudier les jeux traditionnels des enfants. Lorsque les
    circonstances le permettaient, je décidais de visiter
    les villages montagnards et de pêcheurs, où des
    coutumes depuis longtemps établies étaient encore
    pratiquées, comme elles l'étaient dans mon village
    natal. Trois années plus tard les fruits de mon travail
    ont été publiés dans un livre (Saito, 1974). Cependant,
    il n'y avaient pas de descriptions de jeux de ficelle
    dans ce dernier, car j'avais choisi de me concentrer
    sur les activités et jeux extérieurs dans l'espace
    limité qu'il m'était donné.


       Après la publication du livre, j'ai continué à voyager
    et à recueillir de la documentation supplémentaire.
    En 1975, j'ai passé presque une année à à voyager à
    travers la partie occidentale du pays. Pendant mes
    voyages, j'ai appris que les noms généraux appliqués
    aux jeux de ficelle typiques étaient clairement différents
    de ceux trouvés dans la partie orientale du pays. J'ai
    aussi trouvé beaucoup de figures qui m'étaient
    totalement  inconnues. En 1980 j'ai visité le district
    Hokkaido et ai eu la chance d'apprendre quelques
    figures de trois personnes Uilta qui avaient émigré
    de Sakhaline après la deuxième guerre mondiale.
    Presque 50 des jeux de ficelle que j'ai recueillis
    pendant ces années là ont été publiés en 1982, dans
    une série de trois plaquettes colorées qui décrivaient
    des instructions illustrées pas à pas (Saito 1982). Mais
    beaucoup de figures supplémentaires, et une grande
    quantité de données comparatives (termes généraux
    pour les jeux de ficelle, noms et méthodes alternatifs
    pour des figures spécifiques), est restée impubliée.
       Les jeux de ficelle sont une de plusieurs formes
    traditionnelles très représentatives du jeu au Japon,
    nous n'avons pas encore de livre qui offre un
    compte-rendu compréhensif d'eux, ressemblant
    au volume classique de C.F. Jayne publié en 1906.
    C'est pour cette raison que j'ai décidé d'en écrire un.
    Au cours des années j'ai recherché activement un
    éditeur pendant que je préparais diligemment le
    manuscrit et les illustrations. Mais malheureusement,
    mes rêves ne se sont pas réalisés. Maintenant, après
    une pause de cinquante ans, Yukio Shishido,
    Mark Sherman, et Joseph D'Antoni se sont proposés
    pour m'aider à achever mon travail, et j'ai accepté
    leur offre avec grand plaisir.


       Ici, dans ce numéro du Bulletin d'ISFA, je présente
    tous les jeux de ficelle et les informations pertinentes
    que j'ai recueillis dans des voyages de terrain entre
    1970-1980, et à chaque occasion qui s'est produite
    entre 1981-1999. Le compte-rendu inclut aussi la
    plupart des jeux de ficelle que je réalisais pendant
    mon enfance. Etant donné que mes souvenirs étaient
    vagues, les derniers m'ont été de nouveau donnés
    par une femme plus âgée, lorsque je suis retournée
    dans mon village natal en 1973.
 

 

Bulletins ISFA Bisfa 11 TAMA SAITO YUKIO SHISHIDO

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×