Quelques idées exploratoires de Ce que les mains qui apprennent enseignent

Une exploration de l'impact psychologique,
émotionnel et conceptuel de la réalisation
des jeux de ficelle

par GELVIN STEVENSON
BRONX, NEW YORK

 SUITE



Laissez moi commencer par quelques citations et
antidotes que je trouve intéressantes.

"La musique et les maths créent toutes deux leurs
propres mots d'abstraction, lesquels on continue
d'explorer." (Walton 1995) (Et donc, bien sûr font
les jeux de ficelle).

Le Dr. Mario Salvadori est Professeur Emérite de
Génie Civil à l'Université de Columbia et fondateur
du Salvadori Educational Center on the Built
Environment. Son centre enseigne l'architecture
à des lycéens à travers  des expériences pratiques,
comme moyen de les initier aux maths, à la physique
et à des sujets apparentés. Il avait été  aussi fasciné
 par une démonstration du jeu de ficelle et a a noté
qu'ils étaient à la fois concrets et abstraits.
 (Salvadori 1994).

"Les ficelles représentent un monde de pur
 raisonnement  - comme la géométrie euclidienne."
Ils n'exigent pas de connaissances antérieures.
Vous n'avez pas besoin de maîtriser beaucoup
d'informations ou un stock de connaissance pour
commencer. Vous employez juste votre cervelle et
vos mains... Vous n'avez même pas besoin de savoir
 lire." (Hapgood 1995)

"L'apprentissage du commencement à la finition
d'un jeu de ficelle exige des opérations mentales
complexes, qui si elles servent de procédés à un
jeune, pourraient les aider à appliquer ces
procédés à d'autres situations similaires."
(Emerson 1988:1)

"Les autochtones déclarent que les jeux de ficelle
étaient employés pour mémoriser des chants
populaires et pour se souvenir des contes. On
m'a raconté qu'on enseignait aux enfants à les
réaliser, et qu'ils étaient obligés de mémoriser
les chants qui les accompagnaient, avant d'être
instruits des traditions sacrées de la tribu et de
l'art de sculpter des tablettes." (Métraux
1940:354) "Le système d'écriture n'était pas
 expliqué, tant que les mémoires des étudiants
n'avaient pas été parfaitement exercées."
(Métraux 1957:186)
"Les figures offrent d'excellents moyens de
développer une adresse manuelle et une
coordination entre la cervelle et les mains,
et présente
aussi un défi pour une inventivité
personnelle, étant donné qu'elles sont capables
d'infinies variations." (Jayne 1906, citée dans
Moore 1988:18)

Une vue d'ensemble

SUITE

Bulletins ISFA Bisfa 2 Ce que les mains qui apprennent enseignent Articles de revue

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×