Créer un site internet
Association Internationale du Jeu de Ficelle

Bisfa 22

  • Table of Contents - Volume 22 (2015): 242 pages

     

    Edité par - Mark A. Sherman, Pasadena, California
    Rédacteurs Associés - Joseph D'Antoni, Queens, New York;  Myriam Namolaru, Haifa, Israel;
    Belinda Holbrook, Davenport, Iowa; 
    Stephan Claassen, Best, Netherlands.
    Comité de Rédaction - Hiroshi Noguchi, Tokyo, Japan; Philip Noble, Inverness, Ecosse

     

    Le Bulletin de l'Association Internationale du Jeu de Ficelle  (BISFA) est une publication savante
    présentant des documents originaux qui fait progresser notre compréhension et renforce
    notre plaisir des jeux de ficelle. BISFA est publié annuellement, en septembre, par ISFA Press
    (Pasadena, Californie). BISFA remplace le Bulletin de l'Association des Jeux de Ficelle,
    (Toky Nippon Ayatori Kyokai), qui a été publiée en 
    19 volumes (1978-1993).

     


     Les traductions proposées ne comprennent pas les illustrations et photos du texte original.
    J'ai traduit ces textes pour vous donner un aperçu de la qualité et de la richesse de
     ces publications.

     

    Lire la suite

  • Quelques figures élastiques de l'île Alor

     

     

    Quelques figures élastiques

    de l'île Alor

    par Stephan Claassen,

    Best, Hollande

     

    Résumé

    Pendant l'été 2012,  Benidiktus Delpada

    a filmé la construction

    de huit figures élastiques et une

    série de figures au village de 

    Tangfan-Takalelang  de l'île d'Alor,

    Les Petites Iles de la Sonde, Indonesie.

    La construction de ces figures est descrite

    Lire la suite

  • L'Ile d'Alor et le langage Abui

     

    L'Ile d'Alor appartient à l'archipel des

    Petites Iles de la Sonde au sud-est de

    l'Indonésie. Elle est située au nord de Timor,

    à 8 degrés sud de l'équateur et entre

    124 et 125 degrés longitude est de Greenwich.

    La taille de l'ile est approximativement de

    2070 kilomètres carrés. D'après le

    recensement de 2010, 145,299 vivent sur l'île*.

     

    Deux austronésians et plus de vingt

    langages papous sont parlés sur

    l'archipel d'Alor. Abui est la langue

    papou parlé principalement au

    centre d'Alor dans la région

    administrative d'Alor Regency,

    avec la capitale Kalahi. La langue

    a près de 16,000 locuteurs

    (Kratochvil 2007:1).

     

    Une division culturelle peut être

    discernée entre les gens du littoral

    qui sont principalement musulmans,

    et les gens de l'intérieur des terres,

    qui ont principalement pour religion,

    la religion protestante. Comme la

    plupart des gens de l'intérieur d'Alor,

    la majorité des locuteurs abui sont

    fermiers. La nourriture principale

    dans la zone montagneuse est une

    mixture de maïs, manioc et riz,

    complétée par la pêche, la cueillette

    et la chasse. Les gens cultivent aussi

    de la culture marchande (noix de coco,

    café, tabac etc.). Les régions côtières

    d'Alor conviennent moins à l'agriculture,

    et ici la pêche est un important moyen de

    subsistance. En raison de la prévalence

    du paludisme pharmaco-résistant et

    d'un régime alimentaire unilatéral,

    l'état de santé dans ces zones est

    plutôt médiocre (Kratochvil 2007:3).

     

    Alors que les villages traditionnels de

    l'arrière-pays d'Abui étaient petits

    (près de 150 habitants) et étaient situés

    sur des éperons et des crêtes de

    montagnes, sous la pression du

    gouvernement colonial hollandais,

    ils ont été transférés dans des

    endroits plus accessibles comme

    des vallées.

     

    Les objets anciens caractéristiques 

    dans la culture alorésiènne sont

    les tambours en bronze en forme

    de sablier appelé en malais 'moko'.

    Ces 'moko' ont leurs racines dans

    la culture dong son préhistorique,

    dans ce qui est maintenant le

    Vietnam, mais a été importée plus

    tard à Alor de Java et de Makassar.

    Les Hollandais en tentant d'imposer

    la loi coloniale sur la zone, détruisit

    beaucoup des 'moko' pendant la

    première décennie du 20ème siècle,

    mais, de nos jours, 'moko' sont encore

    estimés, joués, et employés en tant que

    monnaie principale, surtout pour les dots

     (Kratochvil 2007:2).

     

     

  • Jeux de ficelle et figures élastiques

     

     

    En 1928/1929, l'ethnologiste allemand

    Ernst Vatter a réalisé des films dans

    l'archipel de Solor-Alor, et il a aussi

    recueilli la réalisation de quelques

    jeux de ficelle. Malheureusement,on ne

    sait pas sur quelle île cela a été filmé.

    Les films de Vatter ont été montés et

    distribués en trois volumes par l'ancien

    Institut für den Wisseschaftlichen Film

    de Göttingen, Allemagne, et il y a deux

    ou trois ans, a été transcrit par

    Mark Sherman, (Sherman 2011).

     

    On sait que dans le passé, des figures

    réalisées avec une simple ficelle dans

    la zone culturelle d'Abui. En octobre 1938,

    un anthropologue culturel américain Cora

    DuBois a recueilli 18 jeux de ficelle différents

    et leurs noms dans cette zone. DuBois a

    travaillé principalement dans le village

    d'Atimelang, mais les jeux de ficelle

    proviennent de Kalabahi. DuBois a noté

    que la réalisation de jeux de ficellle était

    une activité presque exclusive des filles

    (DuBois 1944:59).

     

    Lorsque František Kratochvil

    et Benidiktus Delpada ont

    réalisé un travail de terrain dans

    cette zone en 2012 (dans le village

     Tangfan-Takalelang, à peu près 10

    kilomètres de Atimelang), on se

    souvenait des jeux de ficelle mais

    probablement, on n'en réalisait plus4.

    Il est possible que les jeux de ficelle

    aient été remplacés par les figures

    élastiques, qui sont maintenant un

    passe-temps populaire dans toute

    l'île. Les élastiques sont presque

    une sorte de monnaie; les enfants

    portent beaucoup d'entre eux

    comme des bracelets, et les

    emploient aussi bien pour réaliser

    des figures, qu'en tant que lance-pierres.

    Les élastisques sont achetés pour

    très peu d'argent dans des kiosques

    du voisinnage. Etant donné que Frans

    Delpada, un de nos informateurs pour

    cette collection, avait en 2012 la

    quarantaine, et a appris les figures

    enfant, on peut en déduire que les

    figures élastiques étaient déjà

    réalisées dans la zone dans les

    années 70. Bien que les figures

    élastiques soient réalisées par à

    la fois les enfants et les adultes des

    deux sexes, tous les informateurs pour

    cette collection sont mâles.  

     

    Les figures élastiques sont aussi

    connues de la Papouasie-Nouvelle-

    Guinée (PNG). Philip Noble a recueilli

    quatre figures et deux séries de figures

    dans le district de North Fly River (2007)

    et Hans Fisher a trouvé neuf figures

    parmi les Wampar dans la province

    de Morobe (2012); ses informateurs, à

    la fois garçons et filles, lui ont dit qu'ils

    avaient appris les figures d'une enseignante

    jabim (2012:62-63). Cinq figures ont été

    recueillies par Michael Taylor au Philipines

    (2007). Les activités concernant la réalisation

    de jeux de ficelle élastiques ne peuvent

    être anciennes, étant donné que les élastiques

    ont été seulement inventés au 19ème siècle.

    Cependant il semble qu'elle soit devenue une

    tradition séparée à part entière.

     

    La réalisation de jeux de ficelle élastiques

    est liée à la réalisation de jeux de ficelle

    habituels. En commencant  par une

    configuration initiale de ficelle sur les

    doigts, une nouvelle configuration de

    ficelles est formée, par le transfert des

    ficelles d'un doigt à un autre, en

    employant des mouvements comme,

    prendre par en-bas une ficelle,

    libérant une ficelle ou une boucle, etc.

    Mais il y a aussi d'importante différentes.

    Alors qu'une ficelle en boucle habituel

    a une longueur fixé, la longueur d'un

    élastique peut être changé. En étirant

    un élastique on l'agggrandit et la tension

    de la ficelle augmente.

×