Berceaux du Chat

 

Berceaux du chat
par Kathleen Haddon
(de TO-DAY, 30 décembre 1916)


 

Combien de lecteurs ont compris que les ficelle-tours
familiers, connus en tant que
Berceaux du chat
, sont des jeux
qui sont pratiquement universels? Oui, ceci est prouvé par
les recherches de Mademoiselle Kathleen Haddon, la fille du
Dr. A.C. Haddon, professeur en Ethonologie à Cambridge,
qui a voyagé dans beaucoup d'endroits dans le monde, à
leur recherche, et a écrit un livre précieux et divertissant
sur le sujet. Dans l'article suivant, elle propose une
description charmante du jeu primitif et intéressant.

Dans ces jours de stress et de pression, l'esprit se tourne
instinctivement, pour se soulager, vers de simples et
reposants divertissements. C'est presque une lieu commun
que de remarquer qu'un appareil élaboré n'est nécessaire,
ni pour le meilleur travail, ni pour le meilleur jeu.
 Beaucoup de nos plus brillants scientifiques réalisent
leur travail avec un appareil qui est, au mieux, quelque
chose d'improvisé, pendant que la plupart des enfants
rejetteront un engin onéreux et prodigueront leur
affection à un en carton, avec des roues faites de
bobines vides. Ce qui est dans notre pays, nous le
 trouvons dans d'autres, et les enfants d'une nation
 jouent à des jeux qui ressemblent beaucoup à ceux
d'une autre. En particulier, ceci est le cas pour les jeux
ne nécessitant que peu ou pas d'appareil, et donc, il
n'est pas surprenant de trouver qu'un jeu comme le
Berceau du chat , qui exige seulement une ficelle en
 boucle, soit joué pratiquement dans le monde entier.


Joué dans le monde entier

Pour une personne ordinaire, le nom "
Berceau du chat "
n'évoque pas beaucoup de choses: des souvenirs vagues
d'une grand-mère aux cheveux argentés, ou des visions
de demoiselle Victorienne traversent l'esprit, mais le
sujet est écarté sommairement car "désuet".
Récemment, cependant, des voyageurs intéressés dans
de telles choses ont rapporté que les indigènes de
presque partout dans le monde, ont leurs propres
versions du jeu. Ceci a conduit à qu'on s'y intéresse
beaucoup plus, et donc maintenant le
Berceau du chat
est
une branche mineure reconnue de l'Ethnologie, avec
une nomenclature et une propre et assez impressionnante
bibliographie.

Les Berceaux du chat, ou Jeux de Ficelle, pour leur donner
un nom plus approprié, se divise naturellement en deux
groupes. La forme la plus connue, trouvée en Angleterre et
dans toutes les parties du Continent, semble à l'origine
être venu de l'est, car on la trouve aussi en Chine, Japon,
Corée, Bornéo et aux Philippines. Elle nécessite deux joueurs,
et avec une simple ficelle en boucle, ils construisent une
série de figures, en tournant et retournant. Le plus intéressant,
cependant est de loin le type océanique, qui est capable
d'une variété presque infinie. Ici, il y a seulement un joueur,
mais, par l'emploi adroit de ses dix doigts et l'aide
occasionnelle de sa bouche ou de l'orteil, il peut manipuler
la ficelle pour réaliser les figures les plus belles et complexes.



Ficelle et Imagination

Des pays différents ont, bien sûr des figures différentes:
par conséquent, un expert qui les a apprises d'endroits
différents, et qui est doué d'une mémoire fidèle et de doigts
agiles, peut vous divertir pendant une heure ou plus sans
se répéter. Si vous aimez beaucoup les mises en scène: alors

il vous montrera
les rivières à saumons d'Alaska , coulant
entre de hautes montagnes, la gorge en forme de zig-zag
du
fleuve Zambesi , ou une barrière de corail révélée par
la marée basse. Pour le naturaliste, combat de lions, vol
d'oiseaux, poissons nageant, grenouilles sautant, et une
chenille rampant d'une manière si vivante que vous jurerez
qu'elle est vivante. Avec les Indiens Américains, vous pourrez
observer des éclairs dans le ciel, ou vous pourrez marteler
du
sagou et le transformer en gâteaux avec les indigènes
de Nouvelle Guinée. Un peu d'imagination, est
habituellement nécessaire, naturellement, pour compléter
les détails de la figure, et c'est tout le côté pragmatique
de notre temps, mais en règle générale, les représentations
sont étonnamment saisissantes et forment dans l'esprit ce
qui leur manquent en justesse.
 

Recueillir des Figures


    La méthode pour recueillir ces figures sur le terrain
est extrêmement simple:  vous emportez deux bouts de
ficelle de la même longueur*, vous en donnez un au plus
proche indigène, vous vous accroupissez sur le sol, et
vous allez de l'avant. Il est conseillé de connaître
quelques figures préalablement, étant donné qu'un
débutant est naturellement lent  et que les indigènes
pourraient ne pas être de patients professeurs. Il y a
maintenant des livres, et avec eux quiconque peut
maîtriser l'art de  la réalisation des  Jeux de Ficelle,
et une fois les mouvements fréquents appris, il est facile
d'en apprendre de nouveaux.


Ma première expérience de collecte de jeux de ficelle

(voir BISFA 6, 1999 'Hommage à Kathleen Haddonpar Henry Rishbeth ) 

s'est passée en Alaska en 1909, lorsque notre bateau
à vapeur s'est arrêté dans un petit endroit nommé
Thlinket pendant à peu près une demi-heure, et ma
soeur et moi avons trouvé quelques femmes indiennes
qui vendaient des bibelots. Nous avons sorti nos ficelles
et, en donnant au bon moment des pièces de cinq cents
 et des pièces de dix cents en cadeau, nous avons réussi
à apprendre quelques nouvelles figures. La collecte
n'a pas été facilitée cependant par la foule de spectateurs
intéressés de notre bateau, qui est venue en essaim
désireuse de nous prendre la ficelle des mains, et de
nous montrer la forme ancienne pour deux joueurs,
que nous savions depuis que nous pouvions marcher.
En vérité moins il y a des gens, mieux on peut recueillir,
et comme l'esprit indigène est enclin à vagabonder à
la plus petite excuse, il est souvent difficile d'attirer son
attention assez longtemps pour apprendre au moins
une figure.


En Nouvelle Guinée Anglaise

En Nouvelle Guinée Anglaise, où j'ai été avec mon père
en 1914, les conditions étaient très différentes,. Nous
sommes venus d'Australie, où nous avions recueilli une
demi douzaine de figures de quelques Aborigènes
presque civilisés, et nous nous sommes retrouvés au
milieu de sauvages presque nus, où les jeux de ficelle
étaient joués par les enfants bien entendu, mais aussi
par les femmes et même par les hommes. Je me rappelle
d'un village, que nous avions visité sur le
fleuve Fly ,
vers lequel j'ai été en canoë indigène, et par conséquent
je suis arrivé presque une demi-heure avant mon père,
qui voyageait dans un canot. Les indigènes ne
comprenaient pas l'anglais, et je ne savais pas un mot
de leur langage, mais nous avions un intérêt commun.
J'ai sorti ma ficelle de ma poche, me suis accroupie
sur le sol et ai commencé à réaliser des jeux de ficelle;
il y a eu immédiatement des cris de joie, et bien que ces
indigènes n'aient été guère visités par une femme blanche,
ils ont perdu toute retenue, et ont joué aux jeux de
ficelle et ont examiné mes vêtements comme si ils
étaient de vieux amis, jusqu'à ce que l'arrivée de
l'homme blanc pousse les femmes à s'enfuir. Dans les
régions reculées du fleuve Bamu, nous avons du nous
protéger du vent dans une crique, qui avait été visitée
par seulement deux hommes blancs avant nous. Les
indigènes étaient des cannibales sauvages, chasseurs
de têtes, qui se sont enfuis à notre approche et ont été
 attirés de retour
seulement, par du tabac donné en
cadeau, et qui s'enfonçaient dans le bush, si vous
faisiez le moindre mouvement précipité. Même ici
la ficelle a montré son côté magique, et avant la
fin de la journée, nous avons été autorisés à examiner
leurs huttes, et le jeu de ficelle que j'ai recueilli est
un des plus beau que je connaisse.


Patience et Bout de Ficelle

Il y a évidemment quelque chose de très touchant
dans le recueilleur de jeux de ficelle, mais cependant
suspicieux, peut-être que les indigènes qui étaient à
notre arrivée, ont élaboré des jeux immédiatement
lorsque nous avons sorti nos ficelles et montré notre
connaissance du jeu. En règle générale, l'apprentissage
des jeux de ficelle et les photographies de mon père
étudiant les canoës et les maisons, étaient de mon
 ressort. Je n'ai jamais vraiment compté sur ma
mémoire, mais ai noté la façon de faire les figures
pendant que je les apprenais, et par conséquent étais
capable d'en recueillir plusieurs en une séance sans
les mélanger. Une fois qu'on avait commencé, il était
difficile de faire comprendre aux indigènes d'arrêter
 leur enseignement, et une fois, un homme a pataugé
dans l'eau qui arrivait presque jusqu'à sa taille,
pour me montrer une autre figure avant qu'on ne
lève l'ancre. J'ai recueilli plus d'une centaine de
 nouvelles figures en deux mois lorsque j'étais là-bas,
mais il y a encore un nombre infini de figures, que
j'ai du laisser, n'ayant pas la possibilité de les
recueillir par manque de temps.

Par conséquent, le jeu de  ficelle est très utile pour
devenir amis avec des indigènes et aussi pour relaxer
son esprit. Qui ne l'a pas expérimenté ne peux pas
comprendre avec quelle rapidité on peut entrer en
contact avec une tribu, alors que d'autres moyens plus
formels prendraient plus longtemps. Pour
l'entraînement de l'adresse des doigts, il est inégalé,
même si l'esprit est toujours occupé à suivre les
mouvements. Dans un bateau, dans le train -
il n'y a pratiquement pas de limite aux endroits
où on peut apprécier ce jeu; et tout ce qui exigé est
 la patience et un bout de ficelle.

----------------------------------
*La ficelle doit être lisse et flexible: de la ficelle
macramé et de la corde fine ordinaire pour stores
sont excellentes - à peu près 6ft ou 2 mètres de long,
et les deux bouts cousus ou collés, un nœud peut
gêner.


Bulletins ISFA Bisfa 4 Lettre à l'Editeur Berceaux du Chat Kathleen Haddon

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×