Les jeux de ficelle des iles australes

Les jeux de ficelle des iles australes

Introduction
par
Mark Sherman,
Pasadena, Californie

 


Résumé

 

Malgré plus d'un siècle d'intérêt anthropologique
pour le répertoire océanique du jeu de ficelle,
beaucoup d'aspects de l'évolution du répertoire
restent indéfinis. L'obstacle principal pour de tels
 études, a été le manque de données pour plusieurs
groupe d'îles clé. Cet article remplit en partie le
vide en décrivant trente-deux figures recueillies
dans les Iles Australes, il y a plus de soixante-dix ans
par l’ethnologue J. F. G. Stokes. Une approche multi-
disciplinaire a été entreprise pour analyser les figures
australes, la plupart d'entre elles viennent de l'Ile
isolée de Rapa. Une analyse linguistique des noms
des jeux de ficelle rapans suggère que beaucoup des
figures datent de la période préhistorique, qui sont
arrivées peut-être avec les premiers colons. Une
familiarité de longue durée est aussi indiquée par
des "méthodes d'analyses" détaillées, qui révèlent
que les méthodes de construction diffèrent souvent
quelque peu de celles recueillies dans les territoires
environnants, une constatation qui argumente contre
une introduction récente. Enfin, une analyse de
distribution détaillée révèle que le répertoire rapan
est composé de trois sous-groupes du jeu de ficelle:
les figures connue dans tous le Pacifique (les figures
noyau océaniques), les figures connue principalement
en Polynésie, et les figures connues seulement en
Polynésie Française. Quelques figures sont uniques
à Rapa. Les aspects variés de l'histoire régionale,
ancienne et moderne , sont étudiés dans un effort
pour comprendre comment les figures recueillies
par Stokes, ont été connues dans les Iles Australes.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×