ISFA News Volume 4, no. 2, deuxième partie

Extrait des Nouvelles d'ISFA


 l'Association Internationale du Jeu de Ficelle


Profil de membres



A la mémoire de Greig Keith (1944-1998)
par Mark Sherman



 
Carey Smith
par Martin Probert

Carey Smith l'auteur de l'exceptionnel "String
Figures from the Congo" (BISFA 4 134-184),
de
 "Alphabet en Jeux de Ficelle (
BISFA 8 235-255)* et
résident de la Nouvelle-Zélande, a écrit récemment
pour dire qu'il se trouvait en Angleterre, et qu'il
suggérait que nous nous rencontrions. Véronique,
(ma femme) et moi, avons eu le grand plaisir de
rencontrer Carey et Helen (sa femme), le 23 avril.
C'était un jour pourri, des vents violents et une
pluie battante, mais leur chaude hospitalité et
l'excellente cuisine d'Helen (y compris
 l'exceptionnelle croustade aux pommes et aux
mûres) nous ont très vite séchés.

Comment l'article sur le Congo a-t-il été publié
par ISFA. Carey (un ancien chirurgien dynamique
qui aime utiliser ses mains) a maintenant plus de 80
 ans, et s'intéressait au sort de la collection de
soixante-sept figures de sa mère. Il se demandait
s'il existait quelqu'un dans le monde, qui
s'intéressait aux jeux de ficelle. Sur la première
 page du livre de Kathleen Haddon, près de la
notification du droit d'auteur, il repéra le nom
de Rishbeth (le nom de femme mariée de KH);
Une recherche dans les annuaires de téléphone
a révélé un un
Rishbeth vivant à Southampton,
Angleterre. Carey écrivit - et Henry Rishbeth lui
écrivit en retour, mettant Carey en relation avec
ISFA et Mark Sherman, et prenant la peine de
voyager de
Southampton jusqu'à Devon, pour
rendre visite à Carey. Le reste - comme ils disent -
fait partie de l'histoire. Sans la détermination et
la recherche de Carey, la collection de sa mère
aurait certainement disparu à jamais.

Carey est un vrai enthousiaste. Il voyage avec un
charmant carnet épais (très épais) fait-maison,
dans lequel il copie les figures qui l'intéressent,
à celles-ci il a ajouté ses propres 'créations'
(
un terme qu'il préfère à 'inventions' (Lettre à
l'Editeur Bisfa 5), et une série
d'index compréhensifs. Les figures commençant
avec le Berceau Mija (voir BISFA 4:138), qu'il a
apprises de sa mère et dont il se souvient encore.
Carey donna une mémorable interprétation de la
série
Filet à poissons - Pots - Pleine Lune -
Constellation - Oiseau - Hamac - Demi-lune -
Tamanoir
.

Les figures - dans les mains de Carey - coulaient avec
fluidité l'une dans l'autre. C'était un privilège d'être
témoin de  la formation  de ces figures qui sont passées
du Congo par des informateurs à la collectionneuse
Ethel M. Smith, puis à son fils. Carey a aussi conçu
un certain nombre de raccourcis qui lui permettent
de passer rapidement de figures individuelles à une
série.

Le clou de notre visite a été la présentation d'une
longueur de ficelle, apportée par la mère de Carey
du Congo. La ficelle est faite de deux brins torsadés,
chaque brin est composé de plusieurs fibres. Carey
a expliqué que les fibres ont été prises de l'écorce
d'un arbre, puis tordues entre les paumes et les
 cuisses, pour former un toron, les torons étant plus
tard tordus ensemble. Carey a aussi expliqué
 comment il a préparé les illustrations pour l'article
de BISFA: il a mis chaque figure achevée sur un cadre
fait-maison (il m'a généreusement donné son cadre UK,
en insistant qu'il n'en avait plus l'utilité), il ajusté la
tension et la position des ficelles avec un certain
nombre de chevilles poussées dans les trous de la
planche, puis l'esquissait les mains libres sur une
feuille avec un crayon. Une autre figure élégante,
que Carey a montrée était une 'poussette'
 (BISFA 4:169), la figure la plus amusante dans
ses mains, qu'il a plus tard citée en exemple comme
étant, comme il disait, des figures "lâches"- des figures
qu'on étend pas entièrement. Il a parlé chaleureusement
des encouragements qu'il a reçu de Mark Sherman
et de Joseph D'Antoni. Carey a exécuté un large
éventail de figures, en plus de celles du Congo. J'ai
été transporté par le mouvement fluide de ses mains,
alors qu'il réalisait le crabe de Nouvelle Guinée de
(Jayne 1962:89-95).

Les autres talents de Carey comprennent la
charpenterie. Parmi les nombreux objets qu'il a
réalisés se trouve une boucle de quatre pieds
que laquelle Helen (une ancienne physiothérapiste)
tisse du beau tissu, elle avait quelques beaux
spécimens avec elle qui étaient un plaisir pour les
yeux. Apparemment Carey et Helen, un couple
charmant et délectable, venaient en Angleterre
de Nouvelle Zélande chaque année depuis seize ans
- quel dommage que nous ne nous soyons découverts
que pendant ce qui devait être la dernière visite
de Carey et d'Helen.

* Note de la traductrice


ISFA News Profil d'un membre Carey Smith

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×