Association Internationale du Jeu de Ficelle

Articles sur les jeux de ficelle

  • Les mains des enfants jouant avec la ficelle nous amèneront dans le futur

     par James Murphy
    6 novembre 2012
     
    L'homme est un animal à main. Les mains conduisent le
    proto-humain à devenir humain. Les mains doivent
    conduire l'homme jeune et moderne à apprendre à
    développer au mieux ses capacités uniques pour se
    préparer à une vie pleine et riche. L'homme moderne
    doit être capable d'apprendre en permanence, afin de
    répondre à la vitesse ahurissante à laquelle tout
    change à l'ère du numérique. Les mains peuvent
    conduire chaque individu dans une voie féconde.
     
    Le système d'éducation public a besoin d'une
    révolution. Dans ma vieillesse regardant en arrière sur
    ma carrière en tant qu'éducateur, mon rêve pour l'avenir
    serait que les jeunes se concentreront sur la maximisation
    de leur potentiel et auront donc une vie meilleure pour
    eux-mêmes et leurs enfants. L'éducation est le moyen par
    lequel ils pourront améliorer leur condition (selon
    une étude réalisée par l'Université de Georgetown). Entre
    fin 2007 et début 2012, il y avait une perte nette de 5,8
    millions d'emplois pour les personnes ayant un diplôme
    d'études secondaires ou moins, essentiellement le
    même nombre d'emplois pour les gens qui avaient fait des
    études universitaires, et il y avait un gain de 2.200.000
    pour les personnes ayant obtenu un diplôme universitaire
    ou avaient des degrés plus élevés. La leçon est claire:
    devenir bien éduqués ou être condamné à la misère et à
    la lutte .
     
    Il y a une déconnexion, cependant, entre le système éducatif
    actuel et les étudiants. J'ai travaillé dans l'enseignement
    public depuis de nombreuses années et j'ai vu cette
    tragique réalité au plus près. Les enfants ont réussi à ralentir
    leur apprentissage collectif, avec la complicité silencieuse
    du personnel. Le système est, dans l'ensemble,
    dysfonctionnel. Je crois fermement qu'il faudrait un effort
    trop herculéen pour modifier le système de transmission
    de l'éducation dans un délai raisonnable, et je suis
    constamment renforcé dans cette opinion par le flux de
    nouvelles concernant les défaillances du système. Il
    faudra une approche révolutionnaire au problème pour
    briser les intérêts protégés, et permettre aux enfants
    eux-mêmes, de profiter de tout ce que le système
    d'apprentissage, auquel ils sont confrontés.
     
    Mon véhicule pour accomplir ce miracle est l'étude
    précoce des figures de ficelle dans un cadre institutionnel,
    au début du CP. J'ai enseigné un cours de
    mathématiques composé exclusivement de l'étude des
    jeux de ficelle à La Guardia High School pendant 20 ans,
    et ai été constamment étonné de voir à quel point les
    élèves ont bénéficié de cette formation. Je me suis
    intéressé à reproduire cette réussite de l'apprentissage
    à des âges de plus en plus bas, et ai acquis la conviction
    que le niveau de l'école élémentaire, était l'introduction
    adéquate à leur étude.
     
     
    La base de tout ordre élevé, la pensée cognitive chez
    l'homme est fondée sur deux attributs uniques de notre
    physiologie : un grand cerveau  suffisamment complexe
    pour l'abstraction symbolique dans un langage, et une main
    capable suffisamment de manipulation fine.
      
    En bref, le développement de l'esprit humain -
    augmentation de la taille de la matière grise, avec des
    connexions qui le prédisposent à la pensée logique,
    adaptative - n'est pas seulement corrélée avec le
    développement d'un manipulateur le plus complexe
    de l'homme, mais est en fait causé par celui-ci. Nous
    sommes devenus intelligents parce que nos mains
    nous ont permis de l'être. La main, capable de
    beaucoup, a enseigné à l'esprit à  penser le monde
    comme quelque chose qui pourrait être manipulé, et
    donc de se soucier du monde et d'apprendre de lui.
    Parce que nous avons la capacité de changer notre
    environnement, nous prêtons attention à lui d'une
    manière que nous ne ferions pas autrement.
     
    Les enfants doivent sentir et comprendre qu'ils ou
    elles ont réussi à acquérir un savoir-faire qu'ils
    peuvent appliquer dans la vie. Leur dire qu'ils
    ont réussi ne suffit pas. Leur faire passer
    des tests pour répondre à une préoccupation de
    gestion sur l'efficacité des enseignants, ne suffit
    pas. Ils doivent internaliser le respect de soi-même
    pour devenir capable de montrer leurs talents,
    les talents qu'ils attendent d'eux-mêmes.
     
    Le niveau d'intérêt intense de tous les jeunes que
    j'ai introduits aux jeux de ficelle, assure un
    apprentissage réussi. Ce qui est le plus important
    réside dans la difficulté apparente de former des
    figures complexes. Pas un de mes élèves n'a
    échoué à effectuer au-dessus de ses attentes,
    dans tout mon enseignement des jeux de ficelle.
    Il s'agit d'une occasion unique de façonner les
    sentiments d'un jeune sur ses capacités
    intellectuelles et ses capacité à apprendre.
    Cette opportunité ne doit pas être ni gaspillée, ni
    sous-estimée.
     
     
    Il existe une joie de la découverte dont chacun
    de mes élèves m'a parlé. Ils sont ceux sur qui
    j'ai comptés pour approfondir le sens de faire des
    jeux de ficelle, de sorte que c'est un système
    aussi riche que je peux le faire. Ce sont eux qui ne
    cessent de me surprendre avec de nouvelles
    méthodes pour des figures imaginaires, et c'est
    pour eux que je vous dis ce que nous avons
    co-développé en tant qu'outil d'auto-
    apprentissage.
     
    Cet outil vous apprend à apprendre et à
    développer la capacité de l'esprit à se concentrer
    et à emmagasiner les informations que la vie
    avant l'écriture, exigées en tant que discipline afin
    de survivre. Ces sociétés avaient des outils de
    formation de l'esprit pour se souvenir, et la formation
    d'ordonner et de développer le sens de ces
    souvenirs. Ils ont souligné que l'on doit devenir
    un référentiel de connaissances, un aîné qui se
    souvient.
     
    L'apprentissage systématique, que moi et mes élèves
    avont développé est basé sur seulement cinq figures
    à apprendre minutieusement. Ensuite, une étude
    pas à par étape pour instaurer des différences dans
    la fabrication des figures réjouit et convainc les jeunes 
    gens qu'ils peuvent vraiment accomplir, en apprennant
    des choses difficiles et complexes. Cette expérience
    de la réussite a été totale dans tous mes cours. Je n'ai
    jamais eu un étudiant qui n'a pas réussi à développer
    un sentiment de fierté et d'accomplissement, et une
    prise de conscience croissante qu'ils ne puissent
    apprendre quelque chose, que rien n'était trop difficile
    à maîtriser. 
     
    Les mains des enfants qui jouent avec de la ficelle
    nous conduiront dans l'avenir. J'ai vu depuis bien trop
    longtemps le gaspillage de potentiel humain dans ce
    grand pays qui est le nôtre. Nous devons exploiter le
    potentiel de nos enfants maintenant ou nous allons
    devenir un has-been, une simple coquille de ce que
    nous étions, et sommes parfois encore. Nous devons
    concentrer tous nos efforts sur nos enfants.
     

  • Comment former une génération d'élèves plus compétents

    par James Murphy
    9 novembre 2012
     
     

    Alors maintenant, Obama a une autre chance
    et nous aussi. Il doit regarder loin dans
    l'avenir pour faire ce qui est bien et nous
    aussi. Et cet avenir 
    est représenté par une
    autre génération 
    d'étudiants dans nos
    écoles publiques, mieux 
    préparée à
    projeter la force de notre nation.


    Regardons les choses en face. Si nous ne
    commençons pas à élever une génération de
    compétence nous serons enterrés dans le
    marché du monde. Nous avons les matières
    premières à notre disposition pour créer une
    génération de génie. Nous devons simplement
    nous assurer que nous comprenons que ce
    que nous faisons va assurer notre atteinte d'un
    tel objectif.

    Il commence en CP tout au long du pays. Il doit
    être économiquement faisable et simple à
    comprendre dans sa mise en œuvre. Les ficelles
    ne coûtent pas cher. Les vidéos de jeux de ficelle
    sont faciles à être montrées à la classe. Les
    enseignants seront ravis de la nature docile de
    leurs classes, après que les étudiants aient
    appris à interagir, tout en apprenant des jeux
    de ficelle. Ils seront en mesure de se détendre
    de leurs angoisses alors que les étudiants
    viendront à eux désireux d'être aidés dans
    leur apprentissage, qu'ils seront convaincus
    qu'ils peuvent atteindre.
     
    Je sais que cela sonne comme un fantasme,
    mais je suis arrivé à cette discussion après
    une longue période d'enseignement et
    d'observation des étudiants qui réussissaient,
    tout en apprenant les jeux de ficelle. Parti de
    l'école secondaire et j'ai évolué vers les trois
    et quatre ans. Ils ont tous appris les jeux de
    ficelle et ils sont tous devenus des apprenants
    efficaces, dans tout ce à quoi ils s'étaient
    intéressés.

    Ils se sont tous épanouis devant mes yeux quand  
    ils ont commencé à faire confiance à leur capacité
    à explorer leurs mondes. Je sais que certains de
    mes collègues ont dit que Montessori avait fait
    cela bien avant, mais pas dans dans la chasse
    gardée de l'éducation nationale.
     
    Donc voilà. Commencez chaque classe de CP,
    avec une période de temps régulière pour
    l'apprentissage des jeux de ficelle et une discussion
    sur la raison d'être de l'école. Parlez de la façon dont
    chaque personne peut apprendre les choses les
    plus difficiles en s'exercant sur des chose simples et
    en s'entraidant  dans les moments difficiles. Parlez de
    comment il est bon d'apprendre à faire quelque
    chose qui semble épineux et difficile à faire. Parlez
    de la voie à suivre pour le reste de leurs vies.
     
    Je présente un graphique brut et simple, pour montrer
    que ce que je ressens est le résultat d'une telle
    expérience par rapport aux aspirations déçues de
    tant de nos jeunes, dans notre système d'éducation
    d'aujourd'hui.
     

     2012-11-07-huffpo-murphylearninggraph.jpg

  • Les enfants doutent qu'ils peuvent apprendre les choses difficiles

     
    Les enfants doutent qu'ils puissent apprendre
    les choses difficiles. Je me souviens d'avoir
    eu peur que je ne puisse pas apprendre à lire.
    J'étais très jeune et vous n'aviez pas
    besoin d'apprendre à lire, jusqu'à ce que vous
    alliez à l'école, mais les enfants plus âgés ont
    dit combien c'était difficile et j'ai eu peur de ne
    pas en être capable J'avais
    presque trois ans. 
     
    Alors mon père m'a laissé lire le journal avec
    lui. Il a prononcé les mots tout en pointant
    vers eux sur la page, et m'a laissé réciter
    l'expression ou la phrase, alors qu'il
    déplaçait lentement ses doigts le long des
    mots. Et j'ai vite appris. Nourrir une curiosité
    ou demander à connaître et  se demander,
    peut survenir à tout âge, mais il est
    préférable de commencer tôt.
     
    Ainsi, vous pouvez apprendre par la
    pratique, en prononçant les mots, en faisant
    passer le doigt sur la page. J'ai été
    maladroit et j'ai buté au début, mais avec
    une concentration et un peu d'effort, et
    même un faux enthousiasme, j'ai
    travaillé pour arriver à une maîtrise de
    l'activité physique de la lecture.
    Les jeux de ficelle sont une forme
    d'apprentissage fondée sur la
    représentation matérielle de l'information
    séquentielle. C'est quelque peu intimidant
    et difficile au début, mais après, quand vos
    mains sont rapides et sûres à la formation
    de la figure, on est souvent invité par un
    ami pour lui apprendre à réaliser une figure.

    Tous mes étudiants les ont enseignés à
    leurs familles et amis. J'ai dû travailler pour
    avoir assez de ficelles pour les étudiants.
    J'ai crocheté des ficelles au début, car je
    ne connaissait pas d'autres moyens de leur
    en procurer . Ensuite, j'ai trouvé des tresses
    de ficelle en plastique soudables, qui
    venaient en grandes bobines, ainsi j'ai pu
    simplement mesurer et couper, puis souder
    avec une bougie.

     

    Alors, quelle est la leçon que j'ai apprise sur
    comment s'y prendre pour enseigner
     .
    les
    jeux de 
    ficelle pour les jeunes, dans le
    système 
    éducatif public?

     

    Le succès est contagieux une fois qu'on
    casse le mode de pensée qui dit que
    quelque chose est difficile voire impossible.
    Rien n'est impossible à un enthousiaste et
    confiant apprenant. Ce que cela signifie,
    c'est que la partie la plus fragile du
    développement se fait 
    dès le plus jeune
    âge. D'où 
    il ressort qu'une atmosphère qui
    rappelle la 
    crèche, est le plus important.
    La collusion, 
    et non la concurrence est
    nécessaire. 
    L'enseignant apprend avec
    l'étudiant. Les 
    jeux de ficelle permettent
    aux élèves de 
    montrer à leurs enseignants
    de nouvelles 
    idées et inventions. Ne
    sous-estimez pas la 
    curiosité inventive
    d'un enfant de 7-ans.

     

  • La coopération des enfants lorsqu'ils apprennent

    par James Murphy
    10 janvier 2013

     

    Alors, comment pouvons-nous motiver les
    jeunes à apprendre? On peut 
    leur donner
    des cadeaux, ceux qu'ils ont à 
    comprendre
    comment les utiliser. Un 
    récent article paru
    dans l'
    Africain Globe parle d'enfants
    éthiopiens qui sont privés 
    de beaucoup de
    choses. Et l'un d'eux est 
    l'éducation et le
    sentiment qu'il existe un 
    monde plus vaste
    que leur village.

     

    Ce qui  ressort de cette expérience, est que
    les enfants vont coopérer pour apprendre
    quelque chose qu'ils veulent vraiment
    savoir, et que, pour qu'ils aient les meilleurs
    chances d'apprendre, c'est tous ensemble
    qu'ils s'entraident l'un l'autre pour
    comprendre les choses. 
    Des activités
    d'apprentissage coopératif 
    devraient être
    mises à disposition.

     
    • Origami
    • Les jeux de ficelle
    • Jeux de réflexion: go, wari, échecs
    • Simples instruments de musique (clavier surtout)

    Chaque activité devrait être présentée à
    toute la classe par l'enseignant ou expert
    invité, qui pourra démontrer ce qui peut
    être accompli, avec une attention
    particulière portée à la danse
    nécessaire de la main. Les enfants
    apprennent mieux en explorant avec
    leurs mains.

     

    Les jeux de stratégie sont destinés à
    apprendre à jouer et à rivaliser, en s'aidant
    mutuellement pour apprendre à s'améliorer.

     

    Je pense que les jeux de ficelle sont
    essentiels parmi cette sélection d'exercices,
    mais je ne pense 
    pas que la vraie valeur des
    jeux ficelle est la 
    beauté complexe, qu'on
    peut découvrir en eux. 
    Je pense que c'est
    l'aspect ludique de 
    l'activité pure qui attire
    les jeunes et leurs 
    parents, en vérité. C'est
    comme de la magie.

     

    Je pense que c'est aussi la facilité qu'elle
    apporte à l'interaction sociale. La première
    classe de la journée devrait servir comme une
    sorte de temps privilégié, quand les
    choses sont prises en charge et que chacun
    s'exerce tranquillement avec les uns et les
    autres, aux jeux, aux jeux de ficelle ou à
    l'origami. 
    Un certain temps devrait être mis
    de côté pour 
    la musique, apprendre à jouer,
    et d'apprendre 
    à avoir un public.

     

    Une interaction calme de formation devrait
    prévaloir, avec seulement des voix calmes
    permises

     

    Il faudrait aussi des cours collectifs, pilotés par
    des enseignants et les élèves devraient
    apprendre à rester tranquillement assis et à
    écouter.

     

    Il devrait y avoir un exercice conscient de
    façon longue et répétée, sur la manière de
    discuter des choses en groupe.

     

    Il devrait y avoir un exercice conscient de
    façon longue et répétée, sur la présentation
    des rapports au groupe, par deux ou trois
    au commencement.

     

    Il devrait y avoir des équipes de ficelles,
    chacune apprenant de différents systèmes
    (diamants, dix hommes, des filets
    amérindiens).

     

    Ces équipes devraient faire périodiquement
    des rapports sur les progrès accomplis en
    groupe, pour apprendre le système et
    démontrer ce qu'ils veulent dire.

     

    L'idée est de renforcer la curiosité pour
    chercher à tout apprendre, et de supprimer
    la barrière du doute, dans l'esprit du jeune
    apprenant.

     

    Un enseignant doit avoir cette classe
    pendant tout le temps que les élèves restent
    à l'école. Cette continuité est essentielle. Une
    présence constante des adultes au début
    apportera bientôt le bourdonnement d'activité,
    que tous les enseignants aiment entendre.

     

    Et la maîtrise de la réalisation de jeux de
    ficelle complexes, la formation de figures
    d'origami, et l'élaboration de stratégies dans
    les jeux activent les élèves. Ils les investit
    d'une capacité à se concentrer, à s'exercer,
    et à se souvenir. La capacité de l'animal jeune
    homme à apprendre est stupéfiante. C'est un
    crime de brider l'imagination. 

     

    Je me concentrerai d'abord sur les jeux de
    ficelle. Les élèves peuvent s'aider les uns les
    autres, et s'exercer ensemble, tout en
    apprenant ainsi la première figure du système
    diamant. La partie la plus difficile des jeux de
    ficelle est d'apprendre les premières figures,
    et il y a en seulement trois. Et très bientôt tout
    le monde va aider tout le monde, partageant
    souvent les raccourcis de tissage, dans la
    réalisation des différents mouvements de la
    main.

     

    Il est très difficile en effet de ne pas être en
    mesure d'expliquer les concepts à l'aide de
    ficelles visuelles et tactiles - malgré la toute
    petite différence mais fondamentale du réseau
    neuronal de chaque individu. Une étude
    individuelle au sein d'un cadre ouvert
    -flexible- est une solution viable à la nature
    unique de l'éducation universelle. Au lieu
    d'agencer chaque carré dans le trou carré,
    puis se soucier des cercles, fixer un objectif
    et laisser les étudiants agencer eux-mêmes
    en conséquence.

     

    C'est le modèle de mon introduction de
    ficelles à l'expérience scolaire, par exemple
    la maternelle ou le CP. L'objectif principal,
    au début, devrait être d'avoir des enfants face
    à un problème général qu'ils veulent tous
    faire, et qu'ils persistent à travailler jusqu'à
    ce qu'ils réussissent dans leurs tentatives.

     

     
    J'ai déjà parlé à propos de la manière dont
    tous les enfants humains apprennent, et
    que l'aide de l'intelligence, que nous en tant
    que nation, pourrions espérer de tous les
    jeunes bien éduqués, est cruciale, si cette
    nation désire garder sa place dans le monde.

     

    Et je crois que le problème de l'enseignement
    à tous les enfants partout dans le monde est
    un problème qui peut être attaqué avec succès
    avec une dépense relativement faible, surtout
    lorsqu'on les compare au coût des guerres
    horribles dans le monde entier.

     

    Tous les enfants veulent savoir.

     

  • Les cerveaux sont modifié par l'usage précoce des mains

    par James R. Murphy
    26 janvier 2013

     
     

    Un entrefilet intéressant a été publié dans le New
    Scientist Janvier 19-25, 2013, concernant la façon

    dont la formation initiale des musiciens modifie
    le réseau neuronal de leur cerveau. Le point
    de cet article est que la formation précoce
    (début avant l'âge de 7 ans) épaissit le corpus
    callosum, le pont entre les deux hémisphères du
    cerveau. Cette période précoce est cruciale
    pour cet effet, et le 
    corpus callosum 
    des
    musiciens qui commencent à jouer plus tard,
    ne présente peu ou aucune différence
    dans la taille par rapport 
    à ceux des témoins
    non-musiciens.

     

    La conclusion évidente est que les musiciens
    qui ont commencé plus tôt avaient un net
    avantage, pour la grandeur, sur leurs
    concurrents 
    qui s'étaient épanouis plus tard.
    Bien sûr, le 
    génie musical vient de bien plus
    qu'un simple 
    pont épaissi dans le cerveau,
    mais l'IRM a 
    montré de façon concluante
    qu'il y 
    a eu une augmentation substantielle
    dans le 
    réseau neuronal et la connectivité
    entre les 
    deux hémisphères du cerveau, pour
    ceux qui avaient 
    commencé tôt leur
    formation 
    musicale. Cela je crois, est la
    preuve 
    irréfutable que nous devons nous
    aider à 
    comprendre comment s'y prendre,
    pour 
    améliorer radicalement les écoles
    publiques pour nos étudiants.


    L'article poursuit en disant que le corpus
    callosum est plus réceptif aux modifications
    de son modèle conjonctif au début de cet âge
    crucial, et que toute activité coordonnée
     de
    la main
     impliquant la vitesse et la
    synchronisation des deux mains, devrait être
    tout aussi efficace pour augmenter les
    connexions du cerveau, entre ses deux moitiés.

     
    Cela me conforte plutôt bien dans mon
    sentiment que l'introduction précoce des figures
    de ficelle dans le système scolaire public, doit
    radicalement améliorer la capacité
    d'apprentissage de tous les élèves qui sont
    exposés à leur étude en profondeur. Et je crois
    que cette formation (exposition) doit être
    commencé encore plus tôt que la première
    année, à l'âge de 6 ans. J'ai commencé à
    produire du matériel éducatif, comme des
    ebooks pour ipad. Avec leurs vidéos et des
    graphiques détaillés, n'importe qui peut
    apprendre les jeux de ficelle. Ceux qui
    sont ci-dessous, sont maintenant disponibles
    dans itunes avec d'autres, qui suivront sous
    peu.
     


     

  • Les jeux de ficelle et l'apprentissage cognitif supérieur précoce

     par James R. Murphy

    2 novembre 2012
     
    Un récent article paru dans la revue Science a
    examiné les fenêtres d'apprentissage dans
    lesquelles chaque personne fait l'expérience
    au début de sa vie. Le développement des
    sens commence avant la naissance et la
    fenêtre de langue commence dans l'enfance
    et se referme dans la petite enfance. C'est
    pourquoi une deuxième langue est si
    difficile à apprendre, si l'on commence passé
    neuf ou 10 ans. Mon intérêt particulier en tant
    qu'enseignant est la fenêtre de cognition
    supérieure qui commence tôt dans l'enfance
    et diminue progressivement à l'adolescence.

    Il est surprenant qu'une grande partie de la
    plasticité et de la facilité d'apprentissage se
    fasse pendant l'enfance, et je pense qu'une
    erreur majeure est faite par l'établissement
    d'enseignement qui ne profite pas de cette
    occasion pour développer et enrichir les
    compétences d'apprentissage dès le début.
    Il est beaucoup plus difficile de développer
    ces compétences quand l'on approche de la
    puberté et au-delà. C'est une erreur de
    sous-estimer la capacité d'un jeune enfant à
    manipuler des apprentissages cognitifs
    supérieures complexes.
     
    Alors, comment un système scolaire doit-il s'y
    prendre pour intégrer une stratégie visant à
    tirer pleinement parti de cette opportunité. 
    J'ai un plan simple pour lancer ce processus,
    avec un minimum de coût et de dérangements
    pour les écoles actuelles.

    J'ai été impliqué dans l'enseignement des jeux
    de ficelle pour les enfants et les adolescents
    depuis plus de trente ans et en suis venu à des
    conclusions définitives.
     

    • Les mains ( en particulier la structuration
      complexe des doigts) sont un outil
      extrêmement utile pour l'épanouissement
      du potentiel du cerveau.
     
    • Les enfants et les adolescents qui participent à
      des activités d'apprentissage à l'aide des mains
      (jouer d'un instrument, l'apprentissage des jeux
      de ficelle, etc) réussissent beaucoup mieux dans
      l'apprentissage de toutes les autres matières que
      ceux qui n'ont pas une telle expérience. J'ai
      enseigné au lycée de musique et d'art  à New
      York, et les instrumentistes avaient tendance à
      être les meilleurs étudiants tout au long.
     
    • Il est essentiel que cette formation commence
      au début et puis se poursuive tout au long de la
      période où l'animal humain a une prédilection à
      apprendre (disons de quatre à 24).
     
    • Je crois que la croissance explosive du cerveau
      dans l'évolution des humains,  a d'abord été
      menée par les mains, et seulemnt plus tard par la
      gorge, la langue, l'acquisition de la parole par le
      larynx.

    • Il est très triste que la société moderne tend à
      dévaloriser les mains dans la mesure où ce   
      qu' une personne instruite est fière d'avoir
      accomplie. Mon père l'a bien exprimé:
      «L'homme qui se lave les mains avant qu' il
      ne travaille fait plus que celui qui se  lave
      les mains après."
     
     
    Les cinq premières années de scolarité devraient
    préparer les capacités neuronales systémiques de
    base. Puis vient une période prolongée
    d'apprentissage.
     
    Cette période de temps est nécessaire pour toutes
    les modalités complexes de l'être humain adulte
    pour devenir pleinement développé. Il est crucial
    qu'il y ait un effort concentré pour apprendre à
    apprendre et apprendre la richesse du patrimoine
    culturel de l'humanité. Nous aimons tous être
    intelligents, mais apprendre de nouvelles choses
    peut semblé être trop dur, si on n'a pas une histoire
    de réussite de l'apprentissage, pour se donner le
    courage de persévérer dans de nouveaux domaines
    difficiles. Il est donc crucial que nous essayons de
    transmettre un vrai sens de la réussite, dès le début
    de l'apprentissage. Les enfants devraient
    apprendre les instruments et faire de la musique.
    Les enfants devraient apprendre les jeux de
    ficelle.
     

  • L'importance de la précision des mains

     
    par James R. Murphy
    3 janvier 2013
     

    Ma principale préoccupation est la période
    cruciale 
    où les jeunes enfants apprennent le
    mieux la façon 
    de penser. La fenêtre
    d'opportunité pour les préparer 
    à une vie
    d'apprentissage est au début, et 
    l'expérience
    de l'apprentissage doit être conçue pour
    renforcer la capacité de l'esprit à apprendre
    et à 
    mémoriser.

    Mon sentiment est que la meilleure façon
    d'approfondir les connexions neuronales
    chez lesjeunes est de les aider à s'impliquer
    activement dans ce qu'ils apprennent, pour
    les aider à développer des mains de
    précision comme ils pratiquent la pensée.
    Pour ce faire, nous devons leur montrer
    comment ils peuvent sciemment influer
    sur le changement de temps réel par la
    manipulation des ficelles ou des instruments.
    La manipulation tactile assure l'attention
    nécessaire à l'étudiant pour participer
    activement à l'apprentissage.
     

    Mais l'activité devrait être un apprentissage
    réussi.
     Les étudiants doivent être le plus
    changés par une 
    confiance en soi croissant,
    dans leur capacité à 
    apprendre des choses
    difficiles. Plus 
    l'appréciation du doigt habile
    danse, plus les voies 
    neurales sont touchées.
    La musique instrumentale 
    et les jeux de
    ficelle sont tous deux un 
    apprentissage
    précoce nécessaire, immédiat et 
    décisif
    pour tous les enfants de l'homme. Les
    enfants finiront par persévérer pour réussir et
    souvent au-delà de leurs rêves de succès les
    plus chers.

    Cependant, si vous enlevez la capacité
    d'influer sur le changement,c'est à dire s'il n'y
    a aucune mise à jour visuelle immédiate, sans
    lecture du succès visuel ou auditive, les enfants
    seront moins engagés et perdront tout intérêt. Et je
    crois que plus fin  est le contrôle moteur
    atteint ici, plus sont engagés les enfants, ainsi
    que les voies neuronales sont plus
    positivement affectées. Il sera intéressant de
    voir si avoir plus de contrôle de la voix sur
    des ordinateurs permettra d'éliminer
    l'expérience de rétroaction tactile. Une fois
    que la dictée en temps réel sera parfaite, les
    gens voudront-ils encore taper? Et qui écrit
    maintenant à la main? Une fois que les
    commandes vocales seront parfaites, les
    gens auront encore envie de toucher l'écran
    pour manipuler leurs données? Qu'à cela ne
    tienne, je viens de répondre à ma propre
    question. La dictée en temps réel sera
    probablement une grande victoire.
     

     

    Et voici le nœud de l'affaire. Je crois que
    nous sommes un animal à main avant que
    nous soyons un animal parlant - je veux dire
    dans la façon dont nous avons fait évoluer
    cette merveilleuse gelée dans notre boîte
    crânienne. La question n'est pas tant de
    savoir comment nous manipulons nos
    gadgets, mais en fin de compte la façon
    dont nous apprenons à penser et à donner
    un sens au monde, alors que nous mûrissons.
    Si nous voulons éduquer et former les jeunes
    de manière efficace, il nous faut interagir
    avec les éléments qui comptent le plus,
    quand il s'agit de faire fonctionner l'appareil
    à penser.

    Je pense que les mains sont dénigrées dans
    le processus de maturation de nos enfants, à
    notre détriment. Mon père m'a dit que le chemin
    de la réussite est d'avoir un travail où l'on se
    lave les mains avant de se mettre à travailler
    (comme pour un chirurgien) plutôt qu'après
    (comme pour un maçon). Ce que j'ai trouvé,
    quand j'ai enseigné les jeux de ficelle à ceux qui
    prenaient du retard dans leurs matières, c'est
    qu'ils s'épanouissaient quand ils avaient trouvé
    la précision de leurs mains. C'est ce que je me
    suis dit quand j'ai essayé de caractériser les
    processus imaginatifs et l'apprentissage qu'ils
    avaient développés dans ma classe. Les débuts
    complexes des jeux de ficelle leur avaient
    donné la précision de leurs mains.

     

     

    Je suis allé à enquêter et ai enseigné à des
    élèves de sixième et ai traité ceux qui avaient
    de la difficulté là-bas, et ai trouvé de nouveau
    qu'ils s'épanouissaient quand ils avaient
    trouvé la précision de leurs mains. Mes
    enfants et petits-enfants sont hors normes
    dans leurs capacités et leurs matières, pas
    à cause de (je crois) la génétique, mais parce
    qu'ils ont appris des jeux de ficelle et le violon
    très tôt.
     
    En Italie, j'ai une petite-fille, qui a maintenant
    presque trois ans, et j'espère pouvoir
    contribuer au développement de ses  doigts de
    précision. J'ai l'intention de lui apprendre à
    manipuler une ficelle en boucle. Je vais faire
    plus attention à la façon dont elle organise ses
    pensées. Je crois qu'elle établira un circuit de
    quelque magnificence dans son crâne. Et j'ai
    l'intention de rapporter nos progrès.

  • Théorie de la Ficelle:Est-ce que les jeux de ficelle aident à sauver nos écoles?

    par James R. Murphy
    17 septembre 2012
     


    Nous avons une crise dans nos écoles. Ce n'est pas
    une nouvelle révélation, mais il faut le redire au
    début d'une autre année académique et au moment
    où l'Amérique lutte pour être compétitive dans de
    nombreux domaines - math, science, technologie
    - qui définissent l'économie globale. En prenant en
    considération que les lycéens sont diplômes avec
    juste 32 pour cent de maitrise en math, d'après une

    étude d'Harvard - un chiffre qui place l'Amérique

    derrière 31 autres pays, y compris le Japon, la Corée,
    la Suisse et le Canada.


    Je propose une solution: Nous allons révolutionner
    notre système éducatif en enseignant à nos enfants à
    réaliser des jeux de ficelle.

    J'ai pensé à l'idée d'utiliser les jeux de ficelle, pas juste
    le berceau du chat, mais des centaines de figures de beaucoup
    de sources et de cultures - en tant qu'outil éducationnel,
    alors que j'enseignais les maths, pendant plus de 20 ans
    à la 
    LaGuardia High School New York (oui, l'école
    "Fame" consacrée aux arts, mais une institution académique
    de haut niveau de plein droit). Finalement, on m'a donné
    l'option de consacrer une classe entière aux ficelles, et j'ai
    été constamment étonné de voir combien les étudiants
    bénéficiaient de l'apprentissage de la tradition de l'art
    populaire (Je suis un amérindien moi-même) qui peut
    éblouir les yeux et mettre au défit l'esprit. Je me suis
    intéressé à reproduire cette approche éducationnelle
    avec de plus jeunes étudiants et je suis convaincu
    que le niveau de l'école élémentaire est adéquat
    pour l'introduction des jeux de ficelle - Plus son esprit,
    plus l'élève est réceptif.

     
    Pourquoi les jeux de ficelle? Car l'homme est un animal
    avec des mains. Les humains sont devenus intelligents
    grâce à nos mains qui nous ont permis de développer
    et d'employer notre intelligence. Donc, les mains
    devraient amener les jeunes humains modernes à
    apprendre comment développer au mieux leurs
    capacités unique à se préparer à une vie pleine et riche.
    Il s'agit de forger un lien entre le cerveau et la main -
    vous créez et discernez un modèle de votre œuvre,
    pour ainsi dire. Et vous pouvez prendre la
    compréhension du modèle et l'appliquer de
    beaucoup de manières, surtout, dans le domaine
    technique. Savoir comment manipuler la ficelle,
    c'est savoir comment résoudre une équation
    mathématique complexe. Ou créer un programme
    d'ordinateur. Ou construire un pont.
     
    Mais qu'est-ce que les ficelle enseignent spécifiquement
    en termes d'âge scolaire en mathématique? En fait,
    c'est assez évident: Les figures permettent aux étudiants
    d'envelopper leurs esprits autour du genre de formules
    que des légions d'enseignants de math médiocres ont eu
    du mal à expliquer. L'algèbre ce n'est pas "A au carré
     plus B au carré égal C au carré."  Il s'agit de la
    représentation d'un motif. Avec les jeux de ficelle, les
    motifs deviennent réels. Un mouvement d'une main -
    ou même d'un doigt - crée un changement dans le motif.
    Les enfants voient la logique car ils l'a voit littéralement-
    dans les ficelles entrelacées qui deviennent des travaux
     d'art par eux-même (Je m'assure toujours de fournir des
     ficelles de beaucoup de différentes couleurs aux étudiants,
    de manière à ajouter à l'impact visuel.
     
    En outre, les enfants ne voient pas seulement - ils se sentent
    fiers de ce qu'ils ont créé. C'est un sentiment
    d'accomplissement, qui ne peut être dérivé de simplement
    dire aux élèves, qu'ils ont fait un bon travail - ou, pire
    encore, en s'appuyant sur un système de test qui a
    seulement favorisé l'amertume et le cynisme des
    élèves et des enseignants. Les enfants doivent intérioriser
    le respect de soi.

     

    Comment est-ce que je sais que c'est vrai? Pas un de mes
    étudiants n'a échoué à accomplir plus qu'ils ne l'espéraient,
    lorsque j'enseignais les jeux de ficelle. En outre, il y a
    la joie de la découverte, dont chacun de mes étudiants m'a
    parlé. Ce sont eux qui ne cesse de me surprendre avec
    de nouvelles méthodes de figures imaginées. Le
    programme représente une occasion unique de façonner
    les sentiments d'un jeune sur ses capacités intellectuelles
    et sur ses capacités à apprendre.

     

    Et c'est un programme qui étonne par sa simplicité,
    basé sur seulement cinq figures. Les élèves commencent
    à apprendre les motifs de base de fond en comble. A
    partir de là, ils examinent l'introduction de différences
    dans les figures - les manipulations subtiles des doigts
    et des mains  qui peuvent conduire à des résultats
    complexes et audacieusement différents. Au fil du
    temps, ils apprennent aussi par par l'enseignement-
    pas juste enseigner ceux qui sont dans la classe sur
    une variation qu'ils ont trouvée, mais aussi enseigner
    ceux qui sont en dehors de la classe sur ce nouveau
    splendide nouveau vocabulaire qu'ils parlent
    maintenant. En gagnant des "convertis" ils renforcent
    les leçons qu'il ont apprises.
     

    En fin de compte, chaque élève se rend compte que
    rien n'est trop difficile à maîtriser. J'ai vu les résultats
    alors que les années ont passé. La plupart de mes
    étudiants - un groupe qui soit dit en passant comprenait
    beaucoup de famille à faible revenu - sont allés à la
    faculté. Aujourd'hui, dans leurs rangs il y a des
    architectes, des musiciens, et même des professeurs
    de math, Je suis plus fier quand je les voie avec
    une ficelle enroulée autour du poignet, attendant
    d'être manipuler pour réaliser une nouvelle figure.

     

    James R. Murphy est maintenant retraité de
    l'enseignement secondaire en mathématiques, mais il
    est en train de terminer un livre "Why String Figures"
    (Pourquoi les jeux de ficelle?), sur sa méthode
    d'enseignement. Ses figures ont été présentés cet été à
    l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon
    (ENSBA) en France. Vous pouvez en apprendre plus
    sur son travail - et voir des vidéos pédagogiques - sur
    son site internet.

     

    Note de la traductrice: Vous pouvez voir les vidéos
    de la visite de James Murphy à Lyon
    .

  • La recherche des ficelles

    par James R. Murphy
    5 janvier 2013
     

    Un de mes premiers problèmes quand j'ai
    commencé mes expériences

    d'enseignement des jeux de ficelle à des
    élèves du secondaire, était de leur procurer
    des ficelles. Quand j'ai commencé à
    enseigner les jeux de ficelle, je ne
    connaissais pas d'autre moyen que de
    faire au crochet des chaînettes, et
    d'assembler les bouts pour faire une boucle.
    J'avais fait cela dans le but de faire des
    ficelles pour moi-même quand, au début,
    j'ai commencé mes recherches.


    Le premier jeu de ficelle que j'ai enseigné
    était dix hommes. La raison était double.
    Ma main gauche est faible et je ne pouvais
    pas effectuer l'extension Caroline, alors que
    l'extension des dix hommes était très facile
    pour mes mains, et les étudiants, en
    utilisant mon algèbre opérationnel, ont
    rapidement commencé à explorer les
    grandes possibilité des matrices de figures
    que j'avais esquissées, je n'ai donc pas
    eu besoin d'être en permanence dans la
    classe pour leur apprendre de nouveaux
    jeux de ficelle. Ils ont chacun découvert
    beaucoup de nouveaux jeux par eux-mêmes,
    et nous pouvons tous partager ce que nous
    avions trouvé par hasard, de nos
    recherches.

     
     
     

    Je suis allé dans un magasin Woolworth
    (C'était il y a longtemps!) Dans ma recherche
    de matériaux appropriés, comme je savais
    qu'ils avaient des crochets. Ils avaient aussi
    un mince fil à broder de coton qui je pouvais
    travailler avec un crochet n°5. Le seul
    problème était qu'un sachet de soie à broder
    faisait une  ficelle trop courte pour mes mains
    et dix hommes, d'autant plus que je voulais
    faire des motifs à trois ou quatre boucles. J'ai
    donc crocheté deux longueurs ensemble et
    fait une longue et mince ficelle, presque
    exactement  longue comme deux fois mon
    empan. Au sein de ce simple début s'est mis
    en place, mon penchant pour les longues
    figures complexes. J'avais besoin de remplir
    la ficelle d'informations, pour obtenir un
    véritable espace rectangulaire de la figure
    entre mon mains.

     
    Comme il y avait un besoin pour des
    quantités de ficelles pour la salle de classe,
    je crochetais longuement et difficilement.
    J'ai aussi commencé à chercher d'autres
    matériaux à crocheter. La finesse de ces
    ficelles était un problème dans le démêlage
    des figures, et crocheter chaque ficelle me
    prenait beaucoup de temps.

     
    J'ai trouvé assez rapidement du coton à
    broder épais dans les merceries (avec plus
    de couleurs vives!) et l'un d'eux faisait une
    ficelle d'environ 1 1/2 de mon empan. De
    plus je pouvais faire trois d'entre elles dans
    le temps qu'il avait fallu pour faire une des
    ficelles minces originales de deux empans.
    Ça allait très bien pour moi, mais le matériau
    était assez cher, donc j'ai découvert que je
    pouvais acheter du coton français en petites
    boules n°5 et n°8. Trois 5 ou deux 8 faisait 
    une épaisseur appropriée et je pouvait me
    permettre les quelque 600 ficelles dont
    j'avais besoin pour chaque semestre. Et ce
    fut  la base de mes ficelles pendant plusieurs
    années.
     

    Comme j'allais bon train et joyeusement dans
    l'enseignement de mes systèmes dix hommes
    et les ouvertures, un de mes amis avait
    commencé à essayer de trouver des moyens
    pour moi de montrer au monde, ce que je pourrait
    faire avec les jeux de ficelle. Une des choses qu'il
    fit, fut de promettre à l'International Center of
    Photography que je pourrais donner une
    conférence sur les jeux de ficelle Inuits dans six
    semaines. Et non seulement il dit que je pouvais
    le faire, mais avait négocié des honoraires de
    200 $ pour mon temps et ma  peine. Eh bien, je
    me suis retrouvé dans une situation intéressante,
    et ai couru chercher de l'aide.

     
    Je suis allé au Musée des Amérindiens au 155e

    Broadway et ai trouvé qu'ils avaient une
    bibliothèque dans le Bronx au nord, qui pouvait
    avoir des livres sur les jeux de ficelle comme
    ceux formé par les Amérindiens, y compris les
    Inuits. je suis allé là-bas en métro et j'ai trouvé
    un livre qui avait un rapport d'une expédition en
    pays inuit pendant 3 ans de 1916 à 1919 par
    Diamond Jenness, et dans ce rapport était la
    description de 229 jeux de ficelle qu'il avait
    «recueillis» au cours de cette période. J'ai appris
    environ 20 d'entre eux à temps et j'ai fait mes
    débuts professionnels en tant qu'expert en jeux
    de  ficelle, et ai été chaleureusement accueilli
    par le public.


    Mais ça a été dur. Il m'a fallu trois jours, presque
    jour et nuit pour essayer de, enfin, faire ma
    première figure et je sais que je l'avais formée
    correctement. J'ai du maîtriser un langage
    technique et puis essayer de découvrir ce
    qu'avait voulait dire Jenness, quand il décrivait
    une 
    figure, comme il l'a fait avec le filet de
    pêche, qui était la quatrième figure que j'ai
    apprise.

     
    Cette figure m'a intrigué, car c'était une "toile"
    comme dix hommes. J'ai donc commencé à
    expérimenter avec elle et ai rapidement
    constaté que je pouvais faire les opérations
    inverses et former des figures plus complexes
    avec des matrices de possibilités comme je
    l'avais fait avec dix hommes. Mais les ficelles
    nécessaires pour les figures simples devaient
    être plus courtes que celles requises pour dix
    hommes. Elles pouvaient aussi être plus
    épaisses afin de former des figures plus
    esthétiques. J'ai trouvé un fil doux de coton
    épais allemand qui crochetait des ficelles
    épaisses et douces qui étaient parfaites pour
    des figures itératives des indiens du
    Nord Américains.
     

    J'ai alors cherché ce que la littérature que
    j'avais (principalement Jayne) avait sur
    des  "toiles", 
    et ai rapidement trouvé et
    maîtrisé Beaucoup 
    d'Etoiles Navajo et
    le nid de hibou Klamath.

     

    A cette époque, j'ai été contacté par Charles
    Moore du département des mathématiques
    de l'Arizona du Nord University. Il était un
    adepte du jeu de ficelle qui avait enseigné
    leurs réalisations comme un exercice de
    mathématique, pour les jeunes 
    Navajos. Il
    m'a étonné en m'envoyant une ficelle qu'il
    avait faite en soudant une ficelle de nylon
    tressé qu'il utilisait sur son bateau à moteur.
    C'est toujours ma ficelle préférée pour les
    figures classiques, en dépit de son
    "élasticité" et sa résistance à la flexion.
    Elle est également celle que vous voyez le
    plus souvent dans mes photos.


    J'ai cherché partout dans Manhattan et ai
    enfin trouvé une source de ficelle nylon
    soudé et n'ai jamais regardé en arrière. La
    ficelle était une tresse de nylon  solide
    noire et dure 3/64 pouces (1.191 mm) de
    diamètre qui était très râpeuse sur les doigts
    et cela prenait beaucoup de temps jusqu'elle
    se rompe, en sorte qu'elle se sentait bien sur
    les mains. mais mon problème de la classe
    était résolu et je pouvais donner des ficelles
    crochetées aux étudiants pour des
    récompenses et les accessoires colorés pour
    être portés au poignet comme des bracelets.
    J'ai finalement trouvé des sources de nylon
    soudé plus doux et d'autres ficelles
    poly-plastiques pour mes élèves, qui ont
    apprécié la différence.

     
    J'ai continué à explorer de nouvelles
    sources de fil pour d'autres types de figures.
    Avec mes plus ambitieuses figures dix
    hommes (les presque effondrées des 8 et 9
    tissages), j'avais besoin d'une ficelle plus
    glissante. J'ai trouvé une belle ficelle à
    broder de soie non tressée dans une
    mercerie sur le côté est, et ai économisé
    mon argent pendant un certain temps afin
    d'acheter une quantité qui a donné 20 ou 30
    longues ficelles qui sont allées s'épanouir
    dans de belles figures, et même de long
    complexes tissages qui ont été retirés de
    larges mains. Par un assez heureux hasard,
    j'ai été contacté par l'arrière petit-fils de
    Mathew Brady, le grand Photographe de la
    guerre civile. Il avait été chargé de trouver
    une publicité télévisée pour le Nord-Ouest
    Bell Telephone Co. à l'aide de jeux de
    ficelle comme une métaphore pour la
    formation de réseaux. Je lui ai dit combien
    élégantes et colorées les ficelles de soie
    étaient et il a accepté de me payer 800
    dollars pour ma peine si je pouvais en faire
    une d'une couleur appropriée. J'ai choisi
    la couleur turquoise et ai formé quelqu'un pour
    réaliser le filer inuit et c'était fait.
     
    Eh bien, j'ai adoré ces ficelles de soie, et
    comme d'habitude pour moi, j'ai donné la
    plupart d'entre elles au bout d'un mois ou
    deux. Maintenant j'utilise de la soie moins
    cher, pas tout à fait aussi glissante, pour
    mes longues ficelles supplémentaires.
     

    J'ai aussi commencé à monter des figures
    sur des planches. Cela exige des ficelles qui
    ne s'étendent pas. J'ai trouvé que le lin
    était parfait pour cette utilisation, et repéré
    une source dans une mercerie sur l'Upper
    West Side.

     

    Puis il y a eu le magasin à Washington Heights
    qui vendait un fil moitié laine, moitié nylon
    produite par les usines Germantown Mills  de
    Philadelphie vers 1950. Le fil a été
    commercialisé aux femmes qui tricotaient des
    vêtements de bébé et c'était idéal pour cette
    utilisation,mais la composition du nylon
    revenait très cher. Ce magasin faisait une vente
    de liquidation avec un large inventaire à l'arrière
    du magasin. J'ai eu rapidement un
    approvisionnement à vie à un bon prix. Ils ont
    fait des ficelles qui étaient idéales pour les
    figures complexes comme le filet vertical. La
    force conférée par le nylon et le coefficient de
    friction élevé offert par la laine «fleurit» de
    magnifiques symétries et beautés.


    Je pense que nous devrions garder à l'esprit
    les quatre S d'une ficelle.

     

    . Rigidité: Par exemple ma ficelle préférée
    pour faire les figures cœur est un nylon tressé
    solide qui m'a été donnée par Charles Moore.
    Elle a été faite à partir d'une ficelle qu'il a utilisée
    sur son bateau à moteur qu'il conduisait sur le
    Lac Mead ou le Lac Powell en Arizona du Nord.
    Elle a beaucoup d'entortillements intégrés
    ce, en raison de la torsion de la tresse torsadée
    utilisée dans sa fabrication, et elle est assez
    raide en raison de sa construction solide. Elle
    est parfaite pour moi pour faire des figures
    traditionnelles et mes variantes simples,
    c'est à dire pas des itératives complexes

     

    . Taille: Cette ficelle de Charlie mesure
    1/8 de pouce (3.175 mm) de diamètre.

     

    . Surface: Ceci est en partie une fonction du
    glissement du coefficient de frottement. Un
    nylon dur est plus glissant qu'un coton doux
    ou un mélange de nylon et de laine que j'ai
    crocheté. Les figures se forment
    différemment en fonction de cette qualité de
    surface, en particulier les figures les plus
    longues plus complexes. Une exemple
    extrême est fait de soie non tissée brodée
    qui fleurit de façon spectaculaire.


    . Empan: La ficelle de Charlie est 1 1/4 de
    mon empan (88 pouces ou 223,5 cm). La
    mesure réelle d'importance est le rapport
    de la taille à la longueur (et mon empan ne
    doit pas être l'unité pour une ficelle, il devra
    pour la plupart des gens, être plus courte,
    pour que le ratio de la main à la ficelle ait
    un sens) je postule que, pour toute figure
    donnée, il y a une longueur optimale, une
    largeur, une rigidité, et une attentive
    formation nécessaire à son
    épanouissement.

     

  • La collecte des jeux

    par Stephan Claassen
     

    Quelques remarques sur la
    collecte des jeux de ficelle
    Février 2013

     
    Vous pouvez adresser vos remarques, en anglais,
    à Stephan Claassen: stepcla@hotmail.com

    Lire la suite