John Lyman Cox (1866-1955) page 5

Hommage
 

par
MARK SHERMAN
Pasadena, Californie


INTERVIEW DE JAMES S. COX


(suite)

 

 M. Sherman: Maintenant que nous avons traité
des bases, discutons de son intérêt pour les jeux
de ficelle. Souvenez-vous avoir vu votre père en
 réaliser?

 

James S. Cox: Bien entendu. Il les réalisait
fréquemment pour les membres de sa famille,
et a enseigné à moi et à mes frères, la manière
de réaliser ses préférés. Bien que j'ai maintenant
 85 ans, je me souviens encore avoir enseigné des
jeux de ficelle à des voyageurs, dans un aéroport
en 1962. Ma famille s'apprêtait à partir pour la
 Suisse, où nous avions l'intention de skier.
Finalement, tous les enfants du terminal ont réalisé
des jeux de ficelle!

 

M. Sherman: Est-ce que votre père vous accompagnait,
vous et votre famille?

 

James S. Cox:  Non. Père n'avait jamais pris l'avion
jusqu'à l'âge de 86 ans, lorsqu'il a voyagé aux Bermudes
avec Evelyn pour rencontrer son 6ème cousin,
Sir John Cox, qui avait été fait chevalier par le
Roi George.

 

M. Sherman: Comment votre père a-t-il rencontré
Caroline Furness Jayne?

 

James S. Cox: La manière dont mon père a rencontré
Mme Jayne, n'est pas claire. Je me souviens vaguement
de l'avoir entendu faire allusion qu'il avait été à
un Exposition au tournant du siècle - soit l'Exposition
Columbia à Chicago en 1901, où le mentor de Jayne,
le Dr. A. C. Haddon, a recueilli quelques jeux de
ficelle de deux vieux hommes Navajo, soit
l'Exposition Mondiale à St. Louis en 1904, où
Mme Jayne, elle-même, a recueilli des jeux de
ficelle des Navajos, Osages, Chippewas et Apaches.

Mais mon père a probablement rencontré Caroline
bien longtemps avant, peut-être dans une fonction
sociale à Philadelphie. Pendant la fin des années 1800,
la famille Cox, la famille Furness, et la famille Jayne
étaient toutes membres de l'élite de Philadelphie. Le
père de Caroline, Horace Howard Furness, était un
érudit shakespearien mondialement connu, qui
travaillait au conseil d'administration de l'Université
de Pennsylvanie. La mère de Caroline, Kate Rogers
Furness, était la fille et héritière d'Evans Rogers, l'un
des sept millionnaires de Philadelphie. La famille
Furness possédait un pâté entier de maisons au coeur
du centre ville de Philadelphie, et une propriété de
campagne de très grand standing nommé Lindenshade,
à Wallingford, une banlieue où les riches passaient
leurs étés. Le mari de Caroline, Dr. Horace Fort Jayne,
 était le Doyen du Collège à l'Université et un physicien
important. Son bureau était situé dans leur maison au
320 South 19ème Rue, qui est entré dans le Registre
National des Endroits Historiques en 1982. Son
beau-père, le Dr. David Jayne, avait fait fortune en
vendant des médicaments brevetés pendant les
années 1800.

Il est aussi possible que mon père ait rencontré
Caroline Furness Jayne par son cousin Radclyffe
Furness, un ingénieur travaillant à Midvale Steel
Company, sous mon père. Radclyffe Furness était
le fils aîné de l'oncle Frank de Caroline, l'architecte
mondialement célèbre qui a conçu des centaines de
bâtiments à Philadelphie et à l'étranger, y compris
la Bibliothèque de l'Université, l'Academy of Fine
Arts Building, the Provident Life and Trust
Company Bank, la résidence du Dr. Jayne dans
la 19ème Rue, et de nombreuses églises et gares.
Beaucoup de livres ont été écrits sur Frank Furness.

 

M. Sherman: Est-ce que votre père a eu en sa possession
la première édition du livre de Mme Jayne?

 

James S. Cox: Oui, bien sûr. Lorsque  Mme Jayne
a publié son livre en 1906, elle dédicacé un exemplaire
et l'a donné à mon père. L'inscription dit: A mon
meilleur élève - John Lyman Cox, de la part de son
amie Caroline Furness Jayne, Février 1903 (fig. 3).
Comme cadeau de remerciement, Mme Jayne a
aussi donné à mon père, une montre à gousset en or
personnalisée avec son jeu de ficelle favori, un
motif navajo nommé Grand Etoile. Lorsque mon
 père est mort en 1955, j'ai hérité du livre dédicacé
et de la montre à gousset. Je possède encore les deux.

 

M. Sherman: Ce sont de véritables trésors!
Racontez-nous en un peu plus sur la Grand Etoile.
Faites-vous référence à la figure navajo de la page
64, du livre de Jayne?

 

James S. Cox: Non, la figure Grand Etoile représentée
sur la montre à gousset est différente (fig. 4).
C'est une figure navajo, mais elle n'apparaît pas
dans le livre de Jayne.

 

M. Sherman: Vraiment, Est-ce que votre père vous l'a
apprise?

 

James S. Cox: Oui, il l'a fait, et je me souviens encore
comment la réaliser.

 

A. Premier Berceau.


B. 1 passe au-dessus de 2, et
prend par en-bas 5v.


C. 3 passe au-dessus de 2, et
prend par en-bas 1l.


D. Libérer 1².


E. 1 passe au-dessus de 2v et sous les
autres ficelles, et prend par en-bas 5l.


F. Libérer 5.


G. Libérer 2.


H. Etendre.

 

M. Sherman: Etonnant! Will Wirt et moi avons
recueilli cette figure pendant une récente visite
dans la Réserve Navajo dans l'Arizona (Wirt,
Sherman, et Mitchell 2000:147; Sherman et Will
2002:121). Ils la nomment encore Grande Etoile
presque cent ans après que Mme Jayne l'ait
recueillie.


James S. Cox: Vraiment? Oui, c'est étonnant.

 

M. Sherman: Est-ce que votre père a recueilli
d'autres jeux de ficelle après la publication
du livre de Mme Jayne?

 

James S. Cox: Apparemment non. S'il l'a fait,
je n'étais pas au courant.

 

M. Sherman: En tant que père de 4, avez-vous
enseigné à vos enfants la réalisation de jeux
de ficelle?

 

James S. Cox: Oh oui. J'ai même une photo de mon
 fils aîné, John Lyman Cox III, réalisant des jeux
de ficelle avec un groupe d'enfants en Chine, où
il travaille maintenant en tant que planificateur
et directeur d'un projet de développement (fig. 5).

M. Sherman: Merci de tout coeur pour avoir


partagé vos souvenirs relatifs à votre père avec
 nous. Les jeux de ficelle qu'il a recueillis
figurent parmi mes favorites.

 

James S. Cox: Pas de quoi. Je suis sûr que mon
père aurait apprécié la reconnaissance.

 

SUITE
Interview de Mary L. Cox

Bulletins ISFA Bisfa 10 Hommage JOHN LYMAN COX Mark Sherman Caroline Jayne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×