On s'amuse avec Bokola

 Un jeu de ficelle traditionnel des Fidji


par
JOSEPH ORNSTEIN, JOSEPH D'ANTONI
MARK SHERMAN et JAMES MURPHY

 

Résumé

 

 Deux processus importants conduisent l'évolution des
jeux de ficelle: le partage des techniques et la
compétition amicale. On sait que les nouveaux motifs
émergent lorsque les méthodes pour réaliser des
motifs existants sont modifiés. Mais décider comment
 modifier une méthode exige une connaissance spéciale,
qui peut seulement être acquise par tâtonnements,
erreurs ou par d'autrui. Dans cet article, quatre
artistes du jeu de ficelle collaborent pour créer de
nouvelles variations de Bokola, une figure
traditionnelle des Fidji. Chaque artiste réalise une
 contribution unique au groupe, en partageant des
techniques glanées des années d'expérience.

 

J. Murphy: Pendant le réveillon de Noël, j'ai rendu
visite à Joe Ornstein pour sa fête annuelle. Nous
nous sommes mis à parler de nos premières
rencontres. C'est lui qui parla le plus puisque
je ne me souvenais pas de la première fois.

 

J'avais été invité pour donner une présentation de
jeux de ficelle par le groupe Clearwater organisé par
Peter Seeger pour attirer l'attention du public sur
le besoin de dépolluer le fleuve Hudson. Le groupe
avait mis, cette année, l'accent sur l'amérindianisme
et le Musée des Amérindiens m'avait identifié comme
étant un artiste traditionnel employant des ficelles.
C'était autour de 1983, si je me souviens bien.

 

On m'avait attribué mes horaires pour la
présentation, et on m'avait dit que je devais me
mettre dans la zone raconteur, faute de place
adéquate dans les autres arènes. Donc, là, j'expliquais
mon système dix hommes à tout ceux qui voulaient
bien ralentir et observer. Dans mes temps libres,
je m'occupais en crochetant des ficelles pour mes
étudiants, car le semestre d'automne devait commencer
dans deux semaines, et j'avais à faire au moins 100
ficelles pour mes nouveaux étudiants. Alors, je ne
connaissais aucun autre moyen de faire de ficelles.

Comme Joe l'a raconté, j'étais assis sur le sol


 crochetant des ficelles,  lorsqu'il s'est approché,
après avoir observé une de mes présentations. Je
lui ai dit que la meilleure manière de commencer à
apprendre des jeux de ficelle, sans un professeur
dévoué, était d'acheter un exemplaire du livre
de Jayne, et d'apprendre d'elle comme je l'avais
 fait. Il m'a remercié abondamment et est parti. Il a
  dit que j'ai à peine levé les yeux de mon ouvrage.

 

Je me souviens clairement de la prochaine fois
que nous nous sommes rencontrés. Je présentais
une présentation de 3 heures et demi au
Leonhardt People Center au Musée Amérindien
d'Histoire Naturelle de la ville de New York.
Son titre était "JEUX DE FICELLE: L'art
traditionnel de la création de motifs avec de
 la ficelle," et j'étais identifié en tant que Cherokee.
Mon vieil ami Bill Cuellar se trouvait dans une pièce
adjacente, discutant d'artisanats cherokee et
iroquois, et il était aussi identifié en tant que
Cherokee. Nous avions deux jours de travail,
le Samedi 11et le dimanche 12 en novembre 1989.

 

 J'accueillais toutes les personnes qui apparaissaient
et leur demandais à tous la même question, "Avez-vous
apporté une ficelle?" Puis je leur en donnais une et
je me tournais pour rencontrer le prochain groupe.
Une des dernières personne à apparaître a été Joe.

 

Imaginez ma surprise lorsqu'il a ouvert son manteau,
et a montré une bandoulière de ficelles en boucle
qui croisait sa poitrine. Donc je lui ai demandé de
me monter une figure, et il l'a fait! C'était un
magnifique filet que je ne connaissais pas (fig. 1).
Joe a dit qu'il l'avait découvert lorsqu'il passait son
 temps à s'amuser avec une figure fidjienne nommée
Bokola, qui se trouve dans le livre d'Hornell.

 

J. D'Antoni: C'est vrai. Joe Ornstein a beaucoup
joué avec Bokola. Il y a consacré un chapitre entier
dans une plaquette inédite, qu'il m'a donné intitulée
Funipulations. Toutes les figures dans la plaquette
sont décrites en employant un code symbolique,
 qu'il a conçu et qui est très facile à apprendre.
Peut-être pouvons-nous commencer par revoir
comment les Fidjens réalisent Bokola. Puis, nous
pourrons parler de la méthode d'Ornstein et de
ses variations.

 

Suite
Bokolas

Bulletins ISFA Bisfa 10 Rapports de recherche JOSEPH ORNSTEIN Joseph D'Antoni Mark Sherman James Murphy

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×