Quinze ans pour Ayatori 5

 Hommage
 

par
HIROSHI NOGUCHI


Les 8 années suivantes -
 après la fondation du NAK

 

Ma participation à un jeu télévisé

 

 

Le 4 avril 1980, j'ai participé à un jeu télévisé de
la NHK, "Sont-ils vraiment Vrai?", en tant
qu'animateur. Je montrais un jeu de ficelle et
demandais ce qu'il représentait. Quatre invités
habituels offraient chacun une réponse (un Grand
Poisson, un Grand Filet, et La Voie Lactée), et
essayaient de convaincre les concurrents que leur
réponse était correcte. Les concurrents choisissaient
alors une de leurs réponses, mais dans mon cas, tout
les concurrents ont choisit la mauvaise réponse
(la réponse correcte était 'La Voie Lactée', une
figure papouasienne, que j'avais appris de
Mme. Tabogani).

 

Ma participation à un programme de math
télévisé

 

Le 24 mars 1981, la NHK a diffusé une demi-heure
de programme éducatif pour des lycéens appelé
"Les Mathématiques des Jeux de Ficelle." D'abord,
j'ai présenté quelques principes généraux de
topologie en employant des exemples familiers:
Un dessin dessiné avec une coup de pinceau, un
labyrinthe, et un puzzle. Puis, Kenshu Kamiya,
Jun Maekawa et moi avons réalisé des jeux de ficelle
du monde entier. Kenshu Kamiya a réalisé en solo
sur une estrade, faisant ainsi plusieurs belles figures.
J'ai réalisé un jeu de ficelle sur le bureau, et plus
tard ai joint Kenshu pour réaliser une figure de
deux personnes sur l'estrade. Jun Maekawa, un
célèbre expert en origami, a réalisé plusieurs belles
figures, y compris sa 'Grue Origami', mais son visage
et son corps étaient drapés de tissu noir, ainsi seules
ses mains étaient visibles.


Les producteurs de NHK visitent notre
rencontre annuelle

 

Le 22 novembre 1981, nous avons tenu notre
réunion annuelle. Parmi les personnes présentes,
il y avait Tetsuo Sato, Kenshu Kamiya, Kazuo Kamiya
et Masahiko Eguchi. Les producteurs de NHK étaient
aussi présents et ont filmé un court métrage pour
une émission informationnel pour enfants, qui a
été diffusé le 26 novembre 1981. Dans l'émission,
j'ai été rejoint par deux étudiants enthousiastes,
Ayuri Adachi et Takenori Sugibayashi, qui avaient
participé à la réunion. Les deux réalisaient des jeux
de ficelle de façon admirable.

 


Ma participation à un programme télévisé de
passe-temps

 

Le 12 juin 1982, ma femme et moi avons été
interviewés  chez moi pour l'émission TV:
"Encyclopédie Passe-temps". Pendant l'interview,
j'ai réalisé 'Homme Grimpant sur un Arbre',
'Un Papillon Navajo', 'Eclairs' et plusieurs autres
figures, puis ma femme et moi avons réalisé la figure
en mouvement japonaise Mochitsuki ('Fabrication
du gâteau de Riz', Saito 2004: 259). Après cela,
chaque fois que nous étions invités à un mariage,
nous la réalisions pour les invités. L'émission TV
a été un évènement joyeux pour moi.

 

Notre emploi du temps NAK dans les années
subséquente

 

Au Japon, notre saison ayatori est l'hiver car les
enfants ne peuvent jouer à l'extérieur lorsqu'il
fait froid, et doivent rester à l'intérieur toute la
journée. Et donc, nos activités NAK commencent
 toujours en Octobre ou Novembre et s'achèvent
au début du printemps. De 1980 à 1985, notre
programme d'activités était essentiellement le
même, et incluait toujours une réunion annuelle.
Pendant plusieurs années une séance d'étude
annuelle s'est tenue à mon bureau à l'Université
Waseda. En 1982, le nombre de membres japonais
a grimpé à 88.


La visite de Philip Noble

 

Du 4 novembre au 11 novembre 1982, le Rév.
Philip D. Noble s'est rendu au Japon et a
séjourné dans ma maison. Le dernier jour de sa
visite, il a réalisé des jeux de ficelle à notre réunion
annuelle qui se tenait au Shibuya-ku Community Hall.
C'est là-bas que le Rév. Noble a vu pour la première
 fois l' 'Eléphant' d'Eguchi, qui l'avait tant enchanté
(voir le Bulletin de l'Association Internationale du
Jeu de Ficelle Vol. 3 (1996), pp. 56-62 pour plus de
détails).

 

Après la réunion, le Rév. Noble et moi sommes
retournés chez moi, là il a demandé, "De quelle
 manière les enfants japonais jouent-ils aux jeux de
 ficelle?" Pour satisfaire sa curiosité et lui laisser
un souvenir impérissable, j'ai demandé à ma fille
et à deux petites filles du voisinage de s'habiller en
Kimonos japonais, et de jouer aux jeux de ficelle
assises près d'un kotatsu (une chaufferette pour
pieds japonaise) pendant que je les ai
photographiées.

 

 SUITE
D'autres livres et articles sur

le jeu de ficelle

Bulletins ISFA Bisfa 12 HIROSHI NOGUCHI Ayatori Tetsuo Sato YUKIO SHISHIDO Mark Sherman

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×