Carey C.K. Smith (1917-2006)

In Memoriam

par
Mark Sherman

C'est avec une grande tristesse que nous disons
adieu à Carey C.K. Smith, qui aimait réaliser des
jeux de ficelle depuis plus de 80 ans! Les dessins
stylisés du jeu de ficelle qu'il a fait pour plusieurs
 articles, qui sont parus dans notre Bulletin, étaient
instantanément reconnaissables - croquis à l'encre
ornés d'une simple flèche branchue qui indiquait les
positions de plusieurs doigts.  Ses instructions précises
mais succinctes étaient aussi caractéristiques et très
appréciées par ceux qui travaillaient avec.

 

La première contribution du Dr. Smith à notre
Bulletin est parue dans le numéro 1996: une
figure moderne qu'il a nommée
'Verre à Vin'.
Cela a été suivi rapidement par son article
magnifique de 50 pages "Jeux de Ficelle du Congo"
(1997) basé sur une collection que sa mère avait
recueillie dans une mission à Upoto peu de temps
avant la Première Guerre Mondiale. En 1998, il
a envoyé une Lettre à l'Editeur soutenant que les
artistes du jeu de ficelle devrait employer le terme
de
"créer par" plutôt que "inventé par" en
décrivant leurs inventons, étant donné que les
jeux de ficelle n'ont pas d'utilité pratique. Sa
contribution de 1999 a été petite mais précieuse
- un article de 8 pages décrivant quelques jeux de
ficelle, qu'il avait recueillis des Maoris de Nouvelle
Zélande en 1980. On peut dire la même chose de
son article de 2000 sur les jeux de ficelle qu'il a
recueillis à Sierra Leone et de la Côte-de l'Or
pendant la deuxième Guerre Mondiale. La
contribution la plus créative du Dr. Smith est
parue dans notre Bulletin de 2001:
instructions
pour réaliser les 26 lettres de l'alphabet anglais
(les photos des lettres C-A-R-E-Y sont apparues
sur la couverture du programme qui a été distribué
à ses funérailles). Son ingéniosité et son sens de
l'humour sont aussi évidents dans sa dernière
contribution à notre Bulletin 12 ("Nouvelles Figures
à partir du Berceau Ti Meta"), dans laquelle une
charmante figure en mouvement nommée 'Fontaine
 dans une Piscine' apparaît.

 

Le Dr. Smith était un chirurgien. Il a été formé en
Angleterre mais a passé la plupart de sa carrière à
Stratford, Nouvelle Zélande, en acceptant le poste
de surintendant chirurgien en 1956. Il s'est occupé
de la communauté pendant plus de 25 ans, faisant
de l'hôpital un centre d'excellence médicale et de
chirurgie.

 

Dans on temps libre, Carey aimait créer des choses
en employant une grande variété de supports
(bois, pierre, ciment, brique, et bien sur de la
ficelle). Il aimait faire des puzzles et des jouets en
 bois, des meubles de jardin, et des murs en pierres.

En tant que chrétien dévoué, il était actif dans l'église
anglicane et était un humanitaire. Une de ses
dernières actions a été d'aider un de ses petits-fils
à construire une bibliothèque pour l'école d'un
village en Tanzanie.

 

D'après la nécrologie qui est parue dans le journal
local (fournit aimablement par sa fille Jill), Carey
 C. K. Smith laisse derrière lui sa femme Helen,
quatre enfants, dix petits-enfants, et un arrière-petit-
enfant. Espérons qu'au moins l'un d'eux héritera
son amour de la ficelle!

Bulletins ISFA Bisfa 14 Nécrologie Lettre à l'Editeur Carey Smith Mark Sherman

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×