Jeux de ficelle avec extensions inhabituelles sur les mains 10

 

DE JOSEPH D'ANTONI

QUEENS
NEW YORK

 

Nouvelles variations de Silex et Acier

 
Silex et Acier (Variation 4-diamants)


A. Mettre la ficelle en boucle sur D5,
et en Berceau Initial sur la main G.

 

B. D1 relève par en-haut la ficelle palmaire G,
pivote vers vous et en-haut, alors qu'l retourne.

 

C. 1 prend par en-bas 5v.

 

D. Extension Caroline (fig. 33-1).

 

E. Libérer la figure sur une surface plate
avec les paumes faisant face à la surface,
pour que 5l soit entre 2l et 1v double (fig. 33-2).

 

F. La main D va du côté G de la figure;
D5 prend par en-bas l'ancienne G5l,
et D1 prend par en-bas l'ancienne G2l.
Ne pas encore retourner (fig. 33-3).

 

G. La main G passe par-dessus la main D,
et va du côté D de la figure;
G5 prend par en-bas l'ancienne D5l,
et G1 prend par en-bas l'ancienne D2l.
Soulever la figure de la surface de manière
que les paumes pointent loin de vous (fig. 33-4).

 

H. Passer la main D vers vous sous le bras G,
puis séparer les mains et pivoter les poignets
pour que les paumes soient face à face (fig. 33-5).

 

I. 1 prend par en-bas 5v.

 

J. Extension Caroline.

 

K. Mouvement de bras croisés G

par-dessus D (fig. 33-6).


Rationalisation de la rotation des mains
et des mouvements à bras croisés

Un peu plus d'exploration permettra de mieux comprendre
pourquoi il est nécessaire de tourner une main, ou de
croiser les bras, afin de produire de telles figures.


Voici deux figures simples qui clarifieront les raisons
de ces mouvements.

 

Mettre une ficelle en boucle sur 1 et 2.
La figure du côté-D >
(enlever la boucle partagée D1-D2,
la tourner un demi tour loin de vous,
et la remettre sur D1 et D2).

 

Bien que nos mains soient en position normale,
avec les doigts pointés vers le haut, les lignes
du cadre ne sont pas parallèles. Noter que la
ficelle qui relie G1-D2 passe par-dessus une ficelle
qui relie D1-G2   (fig. 34).

 

Afin de rendre ces ficelles croisées, parallèles, il est
nécessaire de pivoter un côté de la figure à 180°.
Une rotation de la main G décroisera les ficelles et
les rendra parallèles. Dans cette présentation
pseudo-conventionnelle, les lignes du cadre sont parallèles,
mais maintenant nos mains sont dans une position
peu commode (fig. 35).

 

Dans l'exemple suivant,

Mettre une ficelle en boucle sur 1 et 2.
La figure du côté-D >>
(enlever la boucle partagée D1-D2,
la tourner un tour entier loin de vous,
et la remettre sur D1 et D2).

 

Bien que G1 et D1 tiennent une ficelle commune,
cette ficelle n'est pas parallèle à la ficelle
G2-D2 car elles sont croisées au centre de
la figure (fig. 36).

 

La seule manière de rendre les ficelles parallèles
est de pivoter à 360° un côté de la figure.
Un mouvement de bras croisés G par-dessus D
décroisera les ficelles. Une fois de plus dans cette
présentation pseudo-conventionnelle, les lignes du
cadre sont parallèles, et nos mains sont dans une
position bizarre mais intéressante (fig. 37).

 

SUITE


Figures à rotation d'une main et à
bras croisés, à la demande

Bulletins ISFA Bisfa 14 Joseph D'Antoni Rapports de recherche

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×