Sekai Ayatori Kiko: SeireiI No Yugi (critique)

CRITIQUES DE LIVRES ET DE DVD

par

Mark Sherman

 

 

(jeux de ficelle du monde entier: le jeu magique
d'une simple ficelle en boucle).
Edited by Akira
Imafuji and Tomoko Ishiguro. 2006. 72 pages.
205 mm x 210 mm. INAX Shuppan, Tokyo.
1,575 yens plus shipping.
ISBN 4-87275-838-2
<www.amazon.co.jp>  ou
www.inax.co.jp/publish/book/detail/d_838.html

 

photo du livre

 

En 2006-2007, la société japonaise INAX a
sponsorisé une grande exposition sur le jeu de ficelle.
L'exposition s'est ouverte à Tokyo le 1 décembre 2006,
puis a déménagée à Osaka (le 2 mars 2002) et à
Nagoya (le 7 juin 2007). INAX, une compagnie valant
4 milliards de dollar, employant plus de 5000 employés,
sponsors réguliers d'expositions culturelles qui mettent
en valeur le bien-être de leurs employés et clients. Les
expositions sont offertes sans contrepartie au public;,
et sont exposées dans des musées d'art appartenant
à une société. Pour accompagner chaque exposition,
une plaquette est imprimée et est offerte à la vente.
Depuis 1982, plus de 200 expositions ont été organisées,
chacune accompagnée d'une plaquette. Les plaquettes
INAX sont réputées d'être artistiques, colorées,
 innovantes et éducatives.

Au Japon, l'ancien administrateur d'ISFA,
Hiroshi Noguchi a servi de consultant et d'orateur
invité. Yukio Shishido a conseillé les éditeurs de
la plaquette, et Tetsuo Sato a réalisé des jeux de
ficelle pour la plaquette et les photos de l'exposition.
Aux U.S., Mark Sherman a écrit un essai décrivant
les activités récentes d'ISFA, et Will Wirt a fourni
des photographies montrant des personnes tribales
réalisant des jeux de ficelle. En plus des photographies,
l'exposition présentait des présentations multimédia
innovantes (diaporama, clips audio, et film vidéo).

Au Japon, la plupart des membres du grand
public croient encore que seuls les enfants
(surtout les enfants japonais) réalisent des jeux de
ficelle, une idée fausse qu'Izumi Akiyama
(cadre supérieur et manager général du
département de la promotion de la culture)
voulait corriger. Surtout, elle voulait montrer que
les jeux de ficelle étaient, autrefois, un élément
de la culture connu dans le  monde entier, et plus
important encore, que les jeux de ficelle sont encore
une activité viable.

Chaque fois que je regarde cette plaquette, je souris.
Lorsque des contributeurs enthousiastes et talentueux
collaborent des grandes choses arrivent. D'un point
de vue technique et artistique, la qualité de cette
plaquette est remarquable. De grandes photographies
embellissent presque chaque page, la plupart étant
en couleur. Lorsqu'il faisait des recherches pour le
contenu, Yukio Shishido me contactait régulièrement,
cherchant à clarifier ("Est-ce que les jeux de ficelle
sont réalisés en Amérique Centrale?" "Quelle est la
signification du titre donné au jeu de ficelle de
l'Ile de Pâques connu en tant que Amo moenga roa?").
Une des ses questions concernait le sujet d'un jeu de
ficelle australien nommé 'Ane riant' m'incita à
réviser une interprétation antérieure et de publier
une correction (voir BISFA vol. 12, p. 184). La minutie
de Shishido a été exemplaire: il est clair que les
éditeurs d'INAX ont sélectionné un conseiller de
haut niveau pour préparer le contenu.

En ce qui concerne le contenu: les huit premières
pages de la plaquette montrent des personnes
tribales réalisant des jeux de ficelle. La double page
se trouvant aux pages 10-11 est une carte
 humoristique colorée montrant la distribution dans
le monde des jeux de ficelle. Les pages 12-60 présentent
Tetsuo Sato montrant une large variété de jeux de
ficelle du monde entier. Comment réussit-il de
telles extensions parfaites. C'est un mystère!
Surtout belles sont ses interprétations de l' 'Ogre'
des Iles Salomon, la figure de l'Ile de Pâques
'E Kuha, E Rati', la 'chaîne de Montagnes' inuit,
et le 'Volcan' patagonien. Dans la plupart des cas,
les photographies montrent le motif final seulement,
mais dans d'autres cas la méthode entière de
construction est illustrée ('Tour du Grand Oiseau
Coureur ' des Montagnards de Papouasie
Nouvelle Guinée, 'Papillon' des Navajo d'Arizona,
'Garçon/Fille' des Wailaki de Californie, et
'Omamori' du Japon). D'autres photos de personnes
tribales sont intercalées entre elles (photos données
par Noble, Noguchi, Wirt et d'autres), plus des
reproductions de planches diverses du dos du livre
de Jayne, montrant des figures de Nauru, Australie et
Alaska. La plaquette s'achève avec deux essais
illustrés: le premier d'Hiroshi Noguchi, 'Ayatori
to Tomoni' (accompagné des jeux de ficelle), et
le second de Mark Sherman 'Sono Katsudo to Seika'
(les activités et intérêts récents de l'Association
Internationale du Jeu de Ficelle).
Même si vous ne savez pas lire le Japonais, je
recommande fortement cette plaquette: pas
seulement pour les belles photos qu'elle contient
mais aussi pour ce qu'elle représente : une
confirmation du monde de l'entreprise que les
employés sont des êtres humains qui pensent,
respirent et qui apprécient d'être exposés à
un nouveau contenu.

Bulletins ISFA Bisfa 14 Critique de livres Sekai Ayatori Kiko: SeireiI No Yugi Mark Sherman

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×