Tom Storer page 18

Hommage à

Quelqu'un qui Aimait la Ficelle

  par
Mark Sherman

 

Tartoruterjuk et autres

Pendant la conversation téléphonique du 22
octobre 2000, Tom prit plaisir à décrire certaines
de ses expériences personnelles avec les figures
navajo, que Will et moi avions décrites. Apparemment
lorsqu'il était un jeune adulte, il est resté quelque
temps dans  une réserve navajo. Une fois, pendant
  les mois d'été, il sortit sa ficelle, et espérant
  impressionner les anciens, il commença à réaliser
 des jeux de ficelle. Un des  anciens, une femme, lui
 lança un regard sévère et dit, "Ranges ça.
Maintenant on ne joue pas à ça!"
(cela signifiait que jouer aux jeux de ficelle alors
que les araignées étaient éveillées, était considéré
comme tabou). La présence de l'Aigle Royal/Avion
  #39 dans notre collection navajo surprit Tom (il la
connaissait en tant que figure inuit sous le nom de
 'Mouette'). En ce qui concerne le Panier #47, Tom
déclara que lorsqu'on lui avait enseigné cette figure,
on lui avait aussi enseigné comment la défaire
simplement (libérer 2 et 3), et ainsi deux 'fruits'
 tombent dans le panier. Si les boucles libérées
étaient grandes, on aurait une bonne année pour ce
fruit. En ce qui concerne Fusée/Soutien-gorge #60,
Tom admit que l'on ne lui avait pas dit le nom de
cette figure, lorsqu'il l'avait apprise, mais que tout
le monde riait lorsqu'elle était étendue.

 

Tom avait toujours un grand respect  pour les
cultures autochtones et leurs croyances. Comme
Honor Maude, il faisait souvent référence à des
jeux de ficelle spécifiques en citant leurs noms
autochtones. "Vous souvenez-vous comment
réaliser 'Kebe Mokeis'?" demandait-il (le nom
du Détroit de Torres pour le tour de ficelle
"Souris" décrit par Jayne, pp. 340-343). "Non",
répondais-je - jusqu'à ce qu'il cite son nom
anglais - "Oh, oui, bien sûr." Tom aimait
prononcer les longs mots étrangers, surtout
les noms nauruens. Par exemple, il faisait souvent
 référence à 'Biyat Eidiowinago' plutôt que
'Le Poisson du Lagon d'Eidiowinago', 'Deimano'
plutôt que 'La Coque du Bateau' et 'Ijewaioi'
plutôt que 'Papillon'. Il aimait aussi dire
'Tartoruterjuk', signifiant 'la graisse entourant
les reins du phoque' (Marie-Rousselière 1969:
67-68).

 

Les journées étoilées hollywood de Tom
 Suite

Bulletins ISFA Bisfa 14 Tom Storer Hommage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×