Tom Storer page 20

Hommage à

Quelqu'un qui Aimait la Ficelle

  par
Mark Sherman

 

Des femmes mangeuses d'hommes et des
baleines retravaillées

 

Le 15 avril, j'ai appelé Tom pour lui dire que j'étais
retourné sans encombre, d'une visite au Musée des
Civilisations à Hull, Québec. J'étais allé là-bas
pour examiner et photocopier les manuscrits du
jeu de ficelle des Ojibwas, Naskapis et des
Britanno-Colombiens de Waugh. Au cours de
notre conversation nous nous sommes mis à
spéculer sur les circonstances entourant la
mystérieuse disparition de Waugh peu de temps
après avoir visité la Réserve des Indiens
Caughnawaga, près de Montréal. De manière
typiquement storéenne, Tom m'amusa avec des
contes imaginaires. Il était convaincu que Waugh
 avait été la victime de femmes guerrières mangeuses
d'hommes, qui, d'après une légende mohawk,
mesuraient 7-8 feet (2m 10/ 2m 40).

 

Le 6 mai 2001, j'ai appelé Tom pour lui souhaiter
un anniversaire tardif (5 mai). "Alors que faites-
vous à votre anniversaire, Tom?", ais-je demandé.
"Je retravaille la figure inuit nommée 'Dépeçage
de la Baleine', recueillie par Jenness," répondit
Tom. "Retravailler? Que voulez-vous dire?",
ais-je demandé. Perpétuellement curieux, Tom
me raconta qu'une de ses activités favorites
était de transplanter un jeu de ficelle d'une
culture à une autre, dans ce cas modifier la
méthode de 'Dépeçage de la Baleine', pour que
les mouvements typiquement inuits puissent
être remplacés par des mouvements typiquement
océaniens. Il nomma sa série retravaillée
'Carcasse de Baleine à la Salomon', et me la
dicta avec succès au téléphone.

 

Plus de math

Suite

 

Bulletins ISFA Bisfa 14 Tom Storer Hommage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×