Will Wirt (1929-2008) page 12

Hommage 

Polymathe, mari et père aimé,
grand voyageur, et expert en jeu de ficelle

 

par
Lillie Wirt, Port Angeles, Washington
Mark Sherman, Pasadena, Californie


Extraits de correspondance

(suite)

 

 27 juillet 1999
Lillie me rencontrera en Europe en août
sur mon chemin de retour d'Ethiopie, et
nous camperons pendant deux semaines
en Allemagne et en Angleterre. Nous allons
rencontrer Udo Engelhardt à Berlin, Martin
Probert à Plymouth, et Philip Noble à
Ayr. Philip aimerait que nous l'aidions à
mettre en place un programme de jeux de
ficelle, dans le hall de l'église. Cela devrait
être amusant. Tout cela fera un grand voyage.


En Ethiopie, Will photographia quelques unes
de ses plus belles photos (plusieurs ont été
sélectionnées pour l'exposition INAX au
Japon), mais n'a pas trouvé son voyage
  aussi fructueux qu'il l'aurait souhaité. Il
 apprécia cependant, la communication
avec ses collègues européens:

 

19 septembre 1999
Comme vous l'avez prédit, l'Ethiopie n'était
pas exactement un filon principal des jeux de
ficelle, mais j'en ai trouvés quelques uns
intéressants, et les personnes qui les
réalisaient étaient vraiment fascinantes.
Quelques jeux de ficelle étaient très connus,
surtout l'Echelle de Jacob et Deux Diamants
Osage. Dans n'importe quel groupe de 5
ou 6 personnes, quelqu'un était sur de
connaitre au moins l'un d'entre eux, ou
pouvait réaliser un jeu suffisamment
sophistiqué, pour montrer qu'ils les
connaissaient autrefois. Dans les tribus
Ari, Karo et Mursi, j'ai trouvé quelques
figures, qui étaient nouvelles, au moins
pour moi. Je pense que c'était mon dernier
voyage pour un moment . J'ai été assez
balloté à l'arrière d'un 4x4, que j'en ai
assez pour bien longtemps.

 

Pourquoi pensez-vous que l'Echelle de Jacob
soit si largement connue (même l'hôtesse, de
l'air, sur le vol de retour la connaissait). Il
est certain qu'il existe beaucoup de figures
qui sont faciles à former. Je pense que
peut-être elle fournit juste la bonne quantité
de défi d'apprentissage, qui plait à
beaucoup de gens.

 

J'ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer les
famille Engelhardt, Probert et Noble. Ce
ne sont pas des gens normaux. Je pense
que toute personne intéressée par
les jeux de ficelle est assez spéciale.

 

Etant quelqu'un qui a choisi de ne pas se
 vanter, Will n'a jamais évoqué le fait
qu'il avait financé personnellement la
première liste d'abonnée, jusqu'à ce
qu'il décide de changer de fournisseur,
deux années plus tard:

 

La liste d'abonnés du jeu de ficelle a été
fermée, alors que je n'étais pas là.
Deux ou trois photos attachées ont
bloqué les archives, et empêché la liste
de travailler. Je crois que j'ai réparé cela
maintenant. Je pense de peut-être bouger
la liste vers un fournisseur gratuit.
Maintenant que le nombre de membres
approche de 100, le coût se montera
à quelques centaines de dollars par an.
Je pense que j'en ferai plutôt don au
programme de publication d'ISFA.
Je fais parti d'une liste d'abonnés sur
onelist.com (un service de liste d'abonnés
gratuit), et elle a l'air de travailler bien.
Il y a un très petite pub sur chaque
message, mais c'est très discret. Les
archives ne seront pas aussi pratique
pour la recherche, mais elles sont
disponibles. Je vais payer pour encore
3 mois sur LSOFT, mais après cela
je pense que je passerai à un fournisseur
 gratuit. Y voyez-vous un quelconque
problème?

 

Sur six couvertures de bulletin figurent
des photographies, que Will a faites de
populations indigènes, montrant des jeux
de ficelle. Je suis toujours excité de les
présenter, étant donné qu'un livre est
souvent jugé sur sa couverture, mais
l'attention mettait Will mal à l'aise.
Encore qu'il sache au plus profond de
 son être, qu'elles étaient bonnes:

 

21 octobre 1999
Je me suis senti un peu gêné d'avoir
de nouveau ma photo sur la couverture.
J'espère que je le mérite. Je pense que
vous allez aimer les photos éthiopiennes.
Quelques uns des Mursis et des Caros ont
l'air assez sauvages.

 

Will ne spéculait que rarement sur ses
articles publiés, mais en privé, il aimait
élaborer des théories pour expliquer des
motifs à distributions variées:

 

25 octobre 1999
Je suis content que vous ayez remarqué
que le Berceau Japonais a été employé
dans les planches 3, 4, 9, (10) et 17 dans
mon manuscrit indien. Après l'avoir vu
si souvent en Chine, j'aurai du le
 remarquer. C'est un point important.
Les 4, 9 et 10 ont été sans aucun doute
prises à Orissa et les 3 et 17 l'ont
peut-être été (je dois le contrôler).
D'un autre côté, j'ai la photo de
l'Echelle de Jacob réalisée à partir
du Premier Berceau standard. Et
Hornell la décrit comme étant réalisée
à partir du Premier Berceau. Une de
ses hypothèses était que les figures
gujarats devaient venir d'Afrique.
Un coup d'œil rapide au figures omos
laisse voir que toutes les figures
diamant commencent avec le Premier
Berceau. Et donc, je me demande si
les figures orissas viennent du nord et
les figures gujarats de l'Afrique. Etant
donné que celles-ci ne sont pas des
figures tribales, et que les gens se
déplacent beaucoup en Inde, il pourrait
être dangereux de trop extrapoler.
Encore que ce soit très intéressant.
Savez-vous si le Berceau JA d'un usage
courant dans d'autre endroits que le
Japon et la Chine?

 

De tous les endroits que Will a visité
à la recherche de jeux de ficelle, il a eu
le plus de succès près de chez lui: le
sud-ouest de l'Amérique. L'ironie est
quil ait décidé d'aller là-bas juste
trois semaines en avance. Il était
excité par ce qu'il avait expérimenté
là-bas et finit par y retourner, quatre
autres fois , souvent avec sa femme,
et de temps à autre avec moi:

 

SUITE

 

Bulletins ISFA Bisfa 15 Mark Sherman Lillie Wirt Will Wirt Hommage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×