Will Wirt (1929-2008) page 13

Hommage 

Polymathe, mari et père aimé,
grand voyageur, et expert en jeu de ficelle

 

par
Lillie Wirt, Port Angeles, Washington
Mark Sherman, Pasadena, Californie


Extraits de correspondance

(suite)

18 novembre 1999
Notre raison du moment de la visite dans
la réservation navajo, se révéla comme
 étant très excitante. Nous avons passé
6 jours à Elderhostel sur la culture
navajo dans le Monument Valley et
4 jours à nous promener dans d'autres
 parties de la réserve. Très peu de Navajos
que nous avons rencontrés se sont montré
incapables (ou non disposés) à nous
montrer des jeux de ficelle. Toute la
réserve, en ce qui concerne les fans du
jeu de ficelle, me rappela Brillo Nuevo.
Lillie et moi avons visité plusieurs écoles.
Les équipements dans beaucoup d'entre
elles, sont excellents. Les Navajos essaient
activement d'essayer de préserver leur
culture, et qui inclut l'enseignement des
jeux de ficelle aux écoliers. Une école à
Many Farms a même un concours annuel
du jeu de ficelle. J'ai entendu des rumeurs
sur une publication navajo sur le jeu de
ficelle, mais personne n'a été capable de
me la montrer. Les enseignants, auxquels
j'ai montré des numéros des Bulletins
 d'ISFA, ont été impressionnés et
enthousiasmés en apprenant que les jeux
de ficelle se trouvent partout dans le
monde. Certaines figures navajos ont
apparemment une signification historique
et culturelle considérable. j'ai juste été
capable de gratter la surface en apprenant
sur cela. Plusieurs des enseignants ont
exprimé leur intérêt à travailler avec nous
(ISFA), sur une publication, qui pourrait
être employée dans l'enseignement du
jeu de ficelle, dans les programmes de
culture navajo. Cela me semble être une
très bonne idée.

 

Votre suggestion de mémoriser les jeux de
 ficelle navajos, dans Jayne, a été très utile.
Nous avons remarqué que la plupart des
figures sont encore formées, et d'habitude
elles ont encore leur nom original. Une
centaine d'années n'a pas l'air d'avoir
 changé beaucoup les choses. Dans mes
notes, j'ai à peu près 45 figures, y compris
celles de Jayne, mais aussi beaucoup de
 nouvelles. Je vais peut-être avoir besoin
d'aide pour déchiffrer quelques unes
des plus compliquées, de mes cassettes
 vidéo. Je suis sûr qu'il existe encore
beaucoup de figures, que nous avons
manquées. Je suis curieux d'en savoir
plus en ce qui concerne les figures que
 vous avez trouvées dans le pensionnat
 indien à Riverside.

 

J'ai été surpris de trouver la mouette
de Gordon, partout dans la réserve. La
plupart des gens l'ont apprise de leurs
grand-parents, et il est clair qu'elle se
trouvait dans le coin, depuis un bon
moment. Elle est habituellement connue
sous le nom d'Avion, mais un nom plus
ancien pour celle-ci est Chauve-souris.
Les Navajos sont manifestement des
Athabascans, qui ont émigré vers le sud,
du nord il y a plus d'une centaine
d'années. Est-il possible que les Inuits
et les Athabascans aient, à l'origine,
partagé la figure dans l'arctique, et puis
les Navajos l'aient amenée vers le sud?
La figure devrait être, alors, très ancienne.
Au fait, un élève d'une classe élémentaire
a été capable de former la figure à l'envers.
Cela m'a rappelé la Fleur Laia dessus
dessous de Darsie.

 

Seule une personne m'a montrée Deux
Diamants Osage et l'Echelle de Jacob.
Je suppose qu'elle les a apprises d'une
source extérieure. Puis elle m'a montré
la méthode sud-américaine pour former
6 diamants. D'où cela vient-il? Elle a dit
qu'elle a appris les trois figures de sa
 mère. Les Navajos peuvent réaliser
seulement  jusqu'à quatre figures étoiles
(diamants), en utilisant des variations
de Deux Etoiles de Jayne. Vous êtes
peut-être tombé dessus.

 

Je suis désireux d'en apprendre plus sur
les jeux de ficelle navajo. j'espère que
nous pourrons encourager d'autres
 membres d'ISFA, à visiter la réserve,
c'est une expérience extraordinaire.
La plupart des plus jeunes navajos
n'étaient pas concernés par les
restrictions saisonnières, mais les plus
vieux et les enseignants de la culture
navajo l'étaient. C'est quelque chose
qui doit être pris en compte. Nous
aurions eu plus de chance en janvier
et en février.

 

En quelques jours, Will était prêt à
retourner dans la réserve pour recueillir
plus de figures:

 

21 Novembre 1999
Je suis prêt à partir à tout moment, quand
cela vous conviendra. Pat Denny,
 l'enseignant élémentaire de la culture
navajo, a suggéré  les mois de janvier et
février, comme étant les meilleurs mois
pour les jeux de ficelle... En fait, tout ce
que vous avez à faire c'est de donner à
n'importe quel Navajo, une ficelle en
boucle, et 90 pour cent d'entre eux
commenceront à vous montrer des jeux
de ficelle. Le contraste avec les Kwakiutls,
dont la merveilleuse culture riche en jeux
 de ficelle, a presque disparue, m'a frappé.

Je suis très emballé par les figures navajos.
J'espère que nous pourrons retourner là-
bas très vite.


Dans beaucoup de ses voyages de collectes,
Will était efficace car il était très méthodique.
Il étudiait les itinéraires à l'avance et essayait
de faire bon usage de chaque moment
libre:

 

20 décembre 1999
Ceci est un itinéraire provisoire. Je l'ai
raccourci un peu pour avoir plus de
temps aux endroits, qui je pense, seront
plus productifs.

 

Samedi 29 janvier - Vol pour Phoenix,
rencontre là-bas à midi, louer une voiture,
conduire jusqu'à Holbrook et y passer
la nuit.

 

Dimanche 30 janvier - Conduire au nord de
Chinle en stoppant aux endroits appropriés,
le long du chemin.

 

Lundi 31 janvier - Passer la matinée à
l'école primaire Many Farms, avec
madame Laverne Jones. Passer l'après-midi
à l'école communale Rough Rock
(Dr. Bob et Ruth Roussel, Delray Redhait,
et Mike Mitchell). Conduire jusqu'à
Monument Valley, plus
tard dans
l'après-midi.

 

Mardi 1 février - Passer une partie de
l'après-midi avec Don Mose au lycée
de Monument Valley (Utah). Plus tard,
on pourra s'arrêter à l'école Kayenta.
L'après-midi, visiter le centre culturel
du secteur scolaire unifié de Tuba City.
(Harry Manycoats). Rouler jusqu'à
 Flagstaff.

 

Mercredi 2 février - Le matin, visiter
le musée du nord de l'Arizona et rendre
visite au Dr. Ed Wade. L'après-midi,
rouler jusqu'à Phoenix et retourner
en avion.

 

Will connaissait aussi l'importance
de la constitution de réseaux.
Pendant sa première visite dans la
réserve, il a dialogué avec plusieurs
membres tribaux influents, qui pourraient
plus tard jouer des rôles clef, en
propageant l'information, que Will avait
recueillie. Ils lui ont répondu
favorablement, car il respectait les
coutumes locales et était sensible aux
questions culturelles:

 

SUITE

 

Bulletins ISFA Bisfa 15 Mark Sherman Lillie Wirt Will Wirt Hommage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×