Will Wirt (1929-2008) page 5

Hommage 

  Polymathe, mari et père aimé,
grand voyageur, et expert en jeu de ficelle

par
Lillie Wirt, Port Angeles, Waschington
Mark Sherman, Pasadena, Californie

 

INTERVIEW

(suite)

 MS: Est-ce qu'une histoire d'amour est née
 grâce à votre première rencontre?

 

LW: Pour lui, non mais pour moi, un gros
 béguin. J'étais impressionnée par son
intelligence tranquille, ses aventures au
 Pérou,  et en particulier par son voyage
dans lequel il a pagayé dans un kayak
pliant dans le Fleuve Amazon, juste
avant sa période dans le corps médical
 de l'armée. Nous sommes devenus amis.
Cet hiver, j'ai quitté l'Etat de San Francisco
 et je me suis inscrite à une école
d'infirmières. Mais après un semestre, je
 suis retournée à San Francisco pour suivre
un cours sur "Reptiles et Mammifères". Et
devinez qui était assis à la table du labo, avec
 un carnet et un stylo à la main? C'était Will!
 Il s'est souvenu de moi et m'a demandé si je
 voulais m'associer à lui. Pour obtenir un
crédit de labo, nous devions recueillir cinq
 mammifères différents, faire de la taxidermie
et préparer les crânes. Aucun d'entre nous ne
semblait assez bon au piégeage du nombre
requis. Je connaissais le jardinier et lui ai
 demandé de garder les rongeurs qu'il
attrapait sur le campus. Quelques jours
plus tard, le professeur m'a appelée dans son
 bureau et m'a dit que le jardinier avait laissé
 un sac avec cinq mammifères pour moi.
 Le professeur m'a dit que j'étais
entreprenante mais que tous les cinq
mammifères étaient des gaufres.  C'était
 une classe difficile. Will a reçu le seul A et
moi le seul B.

 

MS: Après la fin des cours, avez-vous continué
à vous voir sur une base régulière?

 

LW: Je le souhaitais, mais ce n'est pas ce qui
s'est passé. Cependant, nous avons réussi
 à rester en contact et à nous voir lorsqu'il
séjournait dans la zone de la Baie de San
Francisco. Après l'été, Will était occupé avec
 les classes supérieures et la formation des
 étudiants, et donc nous ne nous sommes pas
beaucoup vus. En 1955, Will a obtenu un
 emploi: enseignement de la biologie au
lycée North à Oildale, Californie. Il a trouvé
la chaleur intense à peine tolérable. Il a pris
 des leçons de vol dans la fraicheur de l'aube,
 avant le début des cours. Finalement, il a
 volé en solo, mais il a manqué l'obtention de
 la licence car les leçons représentaient une
trop grande dépense, pour le salaire d'un
enseignant. Pendant l'été de 1956, il a voyagé,
 en solo encore une fois, en kayak le long de
la partie supérieure du fleuve Amazon.
C'était un voyage de collecte qui l'a aidé
à obtenir un Master of Arts degree en
Biologie de l'Université de l'Etat de San
Francisco. En 1957, Will a été reçu
à l'Université de l'Orégon en tant
qu'étudiant pré-med et a travaillé en tant
qu'assistant de recherche à l'Institut
 Orégon de Biologie Marine, à Charleston.
Etant donné qu'il aimait beaucoup le travail de
terrain, il a changé de programme en 1958 et
est devenu un thésard en Biologie. Pendant
 la première des deux années du programme,
 il était un chargé de  recherche en
Comportement du Poisson. En 1960, il a
 participé à une expédition biologique à
El Tacana, un volcan sur la frontière mexicaine
-guatémaltèque. Dès qu'il est retourné à
l'Université de l'Orégon, il a servi en tant que
chargé d'enseignement pour le programme
 général et le programme spécialisé en
biologie (1960-1962) et a continué un travail
de  laboratoire pré-doctoral. Will a réussi
tous ses  examens écrits et était bien préparé
 en vue de son  examen final oral, mais n'était
pas content, en dépit de ses succès
universitaires.  Chaque jour, de son labo
du cinquième étage, il observait les
chauffeurs rouler sur l'autoroute, et avait hâte
 de les suivre. Ce qu'il voulait réellement c'était
 de voyager de nouveau tant qu'il était encore
jeune et bien-portant. Il informa ses parents de
 sa décision et avec leur  bénédiction, Will sac à
dos bien ajusté, passa deux années (1962-1964)
à voyager dans le monde. En Europe, il fit du
stop de pays en pays, quelque fois voyageant sur
 sa petite Vespa d'occasion. Ses parents étaient
 dans leur bus Volkswagen combi pour visiter
 l'Europe, et se sont rencontrés dans un
terrain de camping parisien. Plus tard, il a
visité la Russie, l'Afrique du Nord, et le
Moyen-Orient, rencontrant souvent d'autres
compagnons de voyage  et se joignant à eux,
alors qu'ils croisaient le chemin d'autres dans
 plus d'un pays. Il a voyagé par voie de terre
de la Turquie à l'Inde, avec son sac à dos
en Afghanistan, au Cachemire et au Népal, a
étudié la vie marine dans la grande barrière
de corail  australienne (où il a été hébergé
chez Ron Taylor, connu grâce aux requins et
sa femme Valérie), et finalement, fit son
chemin jusqu'à la Nouvelle-Zélande, la
Nouvelle Calédonie, les Fidjis, Tahiti, et
Hawaï, toujours se promenant dans les
montagnes où c'était possible. Il garda le
contact avec ses parent en envoyant des
lettres de plusieurs ambassades  U.S. .
Chacune  commençant par "Chers parents".
L'expérience a été libératoire et il n'a jamais
 regretté sa décision d'abandonner son
 programme de doctorat.

 

MS: Quelle aventure! Est-ce que Will vous a
 invité à vous joindre à lui?

 

LW: Non. Lorsque nous nous sommes
retrouvés en 1962, il ne m'a pas dit qu'il
 avait l'intention de  voyager autant, et je ne
 lui ai pas dit non plus que j'avais l'intention
de voyager au Japon pour enseigner
pendant une année les sciences dans un
 lycée. Vous devez comprendre que nous
 sommes restés en contact sur le plan
personnel, à partir du moment où nous nous
sommes rencontrés. Nous l'avons fait
aussi bien que les meilleurs amis. Quel
bonheur pour moi.

 

MS: Qu'a fait Will après avoir achevé son
"tour du monde"auto-guidé?

 

LW: Après être retourné en 1964, il m'a
regardée et m'a dit qu'il reviendrait au Parc
National Yosemite, et m'a demandé si j'aimerai
 lui rendre visite là-bas. J'étais  excitée.
 J'ai fait du stop avec d'autres membres du
Sierra Club. Will et moi avons passé le temps
à rattraper les évènements des deux dernières
 années. Entre autres choses, il m'a dit qu'il
 venait juste d'accepter une offre d'emploi:
enseigner la biologie et la chimie dans un lycée
à Kodiak,Alaska. Les cours commençaient en
automne. Dès que je suis retournée à l'école, j'ai
appelé son frère à San José (où Will séjournait
 chaque fois qu'il retournait dans la la région
de la Baie) pour inviter Will à dîner. Sa belle-
sœur m'a dit qu'il venait juste de partir pour
 Kodiak ce matin à cause d'un puissant séisme
 (magnitude 9,2), qui avait frappé la région
(Vendredi, 27 mars) et qu'il était urgent de
 trouver un endroit où rester.

 

MS: Combien de temps est-il resté là-bas?

 

LW: Will a enseigné en Alaska pendant trois ans.
Pour rester en contact, nous enregistrions de
 petites cassettes que nous nous envoyions.
 Alors qu'il était à Kodiak, Will a pris
 pleinement conscience des avantages
exploratoires que la région avait à offrir,
la randonnée, la  photographie d'ours
 grizzly au Lac Karluk, et plus tard la pêche
 au saumons dans un petit chalutier, dont il
était co-propriétaire avec un autre
collègue enseignant. Il a également
développé un intérêt pour les jeux de ficelle,
après avoir acquis le livre de Jayne,
que Dover avait réimprimé en 1962.

 

SUITE

 

Bulletins ISFA Bisfa 15 Mark Sherman Lillie Wirt Will Wirt Hommage

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×