Honor C. Maude page 13

 

Un hommage à la plus haute autorité
sur les jeux de ficelle des Iles du Pacifique

par Mark A. Sherman

 

Sans cravate à Tonga


Leur voyage de retour à Suva était indirect
c'est le moins que l'on puisse dire. Un cargo
américain les amena à Panama, et de là-bas ils
voyagèrent à Mexico City, Guatemala, Brownsville,
Dallas, Los Angeles, Honolulu, et enfin à Suva
Brownsville
, les journalistes ont énormément
photographié Honor, croyant qu'elle était
Madame Lupescu - la maîtresse du roi de Roumanie! ).
Peu de temps après (1941), les Maude ont été de
 nouveau assignés, cette fois à Tonga, où
Harry a servi en tant que Consul et Agent
anglais. Lorsqu'Harry se plaignit qu'il ne
possédait pas d'atours correct (cravate), son
supérieur a dit qu'il devrait dire à la Reine Salote
que l'habit royal avait été suspendu en Angleterre
à cause de la Guerre, ce qui l'excluait de porter
des cravates à Tonga. Tremblant de peur, Harry
informa le consort (époux) de la reine qui répondit
"Dieu merci, je les ai toujours détestées." Peu après,
la Reine Salote publia un édit royal similaire
 bannissant l'habit de cérémonie dans la cour longane.
La famille entière devint de bons amis de la Reine
Salote et Alaric âgé de trois ans était un visiteur
familier du palais. C'est pendant cette période
 qu'Honor a pu recueillir une petite collection
de jeux de ficelle tongans, qu'elle a plus tard publié
dans notre Bulletin.

 

suite

 

Bulletins ISFA Hommage Bisfa 5 Honor C. Maude

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×