Honor C. Maude page 16

Un hommage à la plus haute autorité
sur les jeux de ficelle des Iles du Pacifique

par Mark A. Sherman

 

 

Une nouvelle vie à Sydney

 

En 1950, Harry accepta la position de Exécutive
 Officer pour le Développement Social. Etant donné
que les ressources érudites étaient limitées à
Nouméa, Harry et Honor décidèrent de vivre à
Sydney à cette époque (le petit Alaric était en pension
à Auckland, et ne les rejoint qu'en 1951). Honor
 décrivit leur retour à la civilisation comme
éprouvant - "le bruit était insoutenable."
Lorsqu'ils arrivèrent à Sydney, la ville était
inondée et la grève du charbon était en cours.
Honor devait "traverser ces lignes de benne
abominables pour obtenir un peu de kérosène
pour se chauffer.
" Harry était à son bureau la
plupart du temps et Alaric en pension et donc
Honor commença à s'ennuyer rapidement. C'est
pour cette raison qu'elle téléphona à l'hôpital
pour enfants de St. Ives, et proposa d'enseigner
des jeux de ficelle aux jeunes patients. Elle pensait
que les jeux de ficelle donneraient de l'exercice
pour leur mains et amuseraient les alités. Au
début, les autorités ne savait pas de quoi elle
parlait. Mais après quelques séances, les bénéfices
de cette activité devinrent clairs et Honor fut invitée
à venir deux fois par semaine. Pendant plusieurs
années, elle rendit visite à trois hôpitaux et eut
quarante élèves.

SUITE

 

Bulletins ISFA Bisfa 5 Hommage Honor C. Maude

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×