Honor C. Maude page 20

Un hommage à la plus importante autorité
sur les jeux de ficelle des Iles du Pacifique

par
Mark A. Sherman

Interview d'Alaric Maude - 16 mai 1998

Le mariage de votre mère avec votre père a été la
clé de l'évènement, qui l'a placée dans le Pacifique,
où elle a commencé, plus tard, à recueillir des jeux
de ficelle. Est-ce que votre mère voulait vraiment
quitter l'Angleterre? Est-ce que sa famille
approuvait cela?

Pendant le pénultième terme de mon père à
Cambridge, où ma mère vivait également, ils ont
décidé qu'ils aimeraient tous deux quitter
l'Angleterre, et qu'il devrait demander au
Colonial Office une position dans la Western
Pacific High Commission, avec une préférence
pour les Iles Gilbert et Ellice. Ils avaient déjà été
exposés aux îles à travers l'étude  de
l'anthropologie de mon père, et donc leur intérêt
pour le Pacifique a commencé bien avant qu'ils
ne soient là-bas, et ma mère, bien que n'ayant
jamais été étudiante à l'université, a du acquérir
quelques appréciations d'anthropologie.
Est-ce
que sa famille approuvait cela? Elle dit qu'ils
étaient ravis, bien qu'elle m'ait raconté qu'avant
qu'elle ne quitte pour le Pacifique, sa mère disait
continuellement qu'elle devrait lui acheter des
vêtements d'hiver. Je me doute que partir vers
d'autres parties de l'Empire, n'était pas une chose
inhabituelle pour les Anglais à cette époque.


En 1938, à l'age de 3 mois, vous avez accompagné
votre mère pendant son second voyage à Nauru.
Il est clair que vous étiez trop jeune pour vous
souvenir de l'évènement, mais parlons des autres
excursions passées à recueillir des jeux de ficelle,
par exemple, à Tonga en 1941, ou en
Nouvelle Calédonie en 1950, vous souvenez-vous
de sa trouvaille de l'anneau de mariage du Bounty à
Pitcairn?


L'histoire de l'anneau du Bounty? Je ne peux aider,
car je ne me souviens pas du tout de Pitcairn, mais
 je pense en être la cause de la trouvaille,
 car ma mère cultivait des légumes pour me nourrir
et elle l'a trouvé en travaillant le sol. Ma mère et moi
sommes allés en Nouvelle Zélande après Tonga et
comme la guerre se déroulait maintenant dans
le Pacifique, nous sommes restés là-bas jusqu'en 1943.
Puis nous sommes retournés aux Fijis, et de nouveau
nous avons vécu comme une famille. C'est la plus
ancienne phase de ma vie dont je peux me souvenir.
En 1948, j'ai été envoyé dans un pensionnat en
 Nouvelle Zélande et de nouveau à Sydney en
1952, et donc je n'ai pas passé beaucoup de
mon enfance consciente à la maison.Dans
le Service Colonial, vous n'aviez pas vraiment
de maison.


Votre mère et votre père viennent tous deux de
familles relativement grandes Etes-vous le seul
enfant des Maude?


Oui, il n'y a pas d'autres enfants dans
 la famille. Cependant ma mère a maintenant
 trois  petits-enfants et trois arrière-
petits-enfants, et donc nous avons fait de
notre mieux pour lui assurer une grand famille.



Est-ce que votre mère amusait la famille avec
des jeux de ficelle? S'est-il trouvé quelqu'un qui
pensait qu'elle était vraiment dingue, d'aimer tant
les jeux de ficelle?

Elle a évidemment essayé d'intéresser mes enfants
et moi aux jeux de ficelle, mais nous n'étions pas
de bons élèves. Etant enfants, nous aimions les
figures et les histoires qui allaient avec, mais
n'avions pas la patience d'apprendre vraiment,
bien que mon plus jeune fils était assez bon pour
un temps. Lorsque ma mère nous a rendu visite
il y a trois ans, elle avait encore sa ficelle et a
montré aux enfants d'à côté, quelques figures
simples. Je pense qu'elle avait toujours une ficelle.
Nous ne pensions pas qu'elle était dingue - les
enfants appréciaient les démonstrations et les
membres adultes de la famille étaient conscients et
fiers de ses talents.


Merci beaucoup pour m'avoir consacré une
partie de votre temps Dr. Maude, et pardonnez-moi
d'avoir envahi votre sphère privée!

Vous êtes le bienvenu! Je suspecte ma mère
 d'être secrètement enchantée, de tels
remerciements.

Le Dr. Alaric Maude est professeur à School of  Geography,
Population and Environnemental Management, Faculty of Social
Sciences, à l'Université Flinders à Adelaide.



Bulletins ISFA Hommage Bisfa 5 Honor C. Maude

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×