Honor C. Maude page 32

Un hommage à la plus importante autorité
sur les jeux de ficelle des Iles du Pacifique

par
Mark A. Sherman



 

String Figures of the Tuamotus, par Kenneth Emory
et
Honor Maude.1979
. String figure monographs,
n°2. The Homa press: Canberra. xiv + 150 pages.
Illustrations: 154 dessins
d'Alan Woodwell basés sur des croquis d'Honor Maude.
Nomenclature: Rivers et Haddon.
 



 

   

Le second fascicule dans la série monographique
d'Honor Maude ressemble au premier, dans le
format et la taille. Les dessins sont clairs et
sans erreur; les instructions sont concises et
précises; et la documentation (chants, informateurs,
notes comparatives) est abondante. Comment a-t-elle
réussi à publier une tel
grand volume, seulement
 un an, après son dernier fascicule est un mystère.

Le livre est basé sur les collections réalisées par
Kenneth Emory en 1929-31 et de nouveau en 1934.
Pendant des années, Dr.
Emory a été Directeur
d'Anthropologie au Bishop Museum à Honolulu.
Honor l'a rencontré en 1958 pendant une de ses
nombreuses visites à
Honolulu. Après être venue
à bouts de ses notes, et les avoir comparée aux
photos qu'il avait prises (actuellement dans les
archives du
Bishop), Honor offrit de réécrire les
instructions (étant donné qu'il y avait beaucoup
d'erreurs) et de préparer des dessins (
étant donné
que beaucoup de figures n'étaient pas accompagnées
de  photos). Dans sa préface,
Dr. Emory indique
que leur collaboration a été une expérience
délectable.

Honor Maude fait un bon travail, en résumant les
caractéristiques uniques de cette collection dans
son introduction. A l'exception de l'étude classique
des figures tahitiennes et Marquisiennes d'Handy,
on en savait peu sur les figures de l'est de la
Polynésie avant la publication des figures paumotus
d'Emory. Etonnament, la grande majorité des figures
qu'il a recueillies n'avaient jamais été observées
à l'extérieur des Tuamotus, même si beaucoup
d'entre elles ont été trouvées sur plus d'une île
du groupe. Honor commente la  prévalence de deux
méthodes d'extension inhabituelles (une exigeant
seulement 2 et 5, l'autre avec tous les doigts
introduits dans 1) et signale que l'Extension
Caroline est de nouveau manquante. En se fondant
sur cette dernière observation, Maude conclut
que l'
Extension Caroline est entrée dans le
Pacifique par l'ouest (cf. le pindiki australien)
et n'avait pas atteint les îles les plus isolées
de la Polynésie de l'est pendant la période de
contact européen.

SUITE

Bulletins ISFA Hommage Bisfa 5 Honor C. Maude

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×