Rien, Une série de jeux de ficelle que m'a enseignée Elsie Sperry 5

par
AUDREY COLLINSON
PARADISE, CALIFORNIE

 

Commentaires sur les différences

 

 

Elsie nomme chaque figure individuellement
alors qu'elle l'achève

 

Dans notre civilisation occidentale, à moins qu'on
nous ait appris à le faire, les joueurs ordinaires
d'une série de jeu de ficelle, telle que "Le vrai
Berceau du Chat" (Jayne, p324) ne disent pas
spontanément les noms des figure dans la
série alors qu'il les réalise. (Une exception à
cela: on dit "Petit Doigts" pour indiquer
l'emploi des auriculaires pour faire "Bougies".)

 

Les recueilleurs de l'autre série notée suggèrent
que les titres sont incorporés dans la narration de
l'histoire, plutôt qu'individuellement notés
moins une histoire, comme est celle d'Elsie.
(Bien que la série de Gray nomme les figures
sans une histoire, il n'indique pas si elles sont
rapidement comme dans un tour). En donnant
un nom à un motif qui peut être réalisé
lorsqu'on exécute l'autre série notée, mais il
n'est pas nommé ou différentié d'eux, Elsie
crée une figure séparée dans sa série, à
savoir, "Rails". L'inclusion de "Rails"
en tant que figure séparée pourrait être
un souvenir de l'importance du chemin de
fer dans le développement de l'Amérique
du Nord dans les années 1800. Dans l'histoire
américaine il n'y a rien de comparable au
raccordement en 1869 des voies, avec une
pointe de fer doré, de l'union Pacifique et du
Central Pacific railways.

 

L'ajout de "Rails" plus "Rien" aide à
booster le compte numérique des figures
individuelles notées dans la série d'Elsie
pour être au-dessus du total  de l'autre série.
Peut être cela n'est-t-il pas important en
lui-même, mais il tend à refléter une
généralisation du caractère américain,
comme celui qui est intéressé dans les nombres
et les quantités. Les pionniers qui allaient
vers l'ouest, par exemple, devaient compter les
jours plus que la semaine de travail habituelle,
et les miles plus que le cours d'une journée
de labourage.

 

Le nom "Rails" pour les rail du chemin de fer aide
à distinguer la série d'Elsie en tant que
série américaine. "Pantalon du vieil homme"
aussi oblitérée série d'Elsie, au moins dans sa
 forme présente, comme étant un produit américain,
plutôt qu'anglais ou écossais. Le dernier nom,
comparé à la Cowgate recueillie par Gray,
"La paire de pantalon", a le mérite de l'assonance.
Les noms n'ayant pas de contre partie dans l'autre
série notée sont: "Rails", "Etoile", "Epée",
"Dague" et "Rien".


  SUITE

La ficelle

 

Bulletins ISFA Bisfa 7 Rapports de recherche AUDREY COLLINSON Elsie Sperry

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×