UNE CONVERSATION AVEC CAMILLA GRYSKI: page 12

LA "LADY FICELLE" DU CANADA  


par
MARK SHERMAN
Pasadena, Californie

 
suite

 
    Sherman: N'avez-vous jamais été reconnue
    par un enfant, même alors que vous étiez
    habillée en clown?

 

    Gryski: Non, il y a eu des choses amusantes,
    qui se sont passées, qui ne se sont plus jamais
    passées. Il y a trois ou quatre ans, quand je
    travaillais beaucoup avec les écoles, il y a eu
    un "chevauchement" amusant. Je me souviens
    d'avoir été dans la chambre d'un enfant -
    nous jouions tous aux jeux de ficelle, même les
    infirmières jouaient, et cette jeune fille m'a dit,
    "Une fois, cette dame est venu dans mon école,
    pour nous montrer des jeux de ficelle." Et je
    suis Posy, n'est-ce pas? "Et la dame nous a
    racontés cette histoire sur la promenade..."

 

    Sherman: Et donc, la fille ne savait pas que
    c'était vous?

 

    Gryski: En effet! Elle ne le savait pas. "Et
    elle a réalisé un petit chien avec de grandes
    oreilles qui courait," et je me suis dit,
    "Oh, c'était ça!"

 

    Je me souviens d'une autre fois, je suis entrée
    dans la chambre d'un enfant, et l'enfant avait
    un de mes livres sur les jeux de ficelle sur son
    lit, et elle a dit, "Oh, Posy, faisons des jeux de
    ficelle ensemble!" Et donc j'ai eu cette
    expérience surréelle pendant laquelle je lisais
    mon propre livre - Posy et cette petite fille
    en train de faire des jeux de ficelle - et je
    m'enseignais à moi-même, de mon livre,
    comment réaliser l'"Oeil qui Cligne".
    C'était très surréel. Et donc j'ai eu des
    "chevauchements" amusants.
    
    

    

    Oh, et une autre fois j'étais dans la chambre
    d'un enfant, et la télévision était allumée-
    il y a un programme en circuit fermé toute
    la journée - et je jonglais, mais j'ai entendu
    une voix venant de la télévision derrière moi,
    disant, "Avec votre index droit..." C'était ce
    spectacle "Camp Caribou" que j'avais fait il
    y a des années qu'ils ont passé, passé, passé.
    Donc je jonglais avec cette enfant en tant
    que Posy, et il y avait Camilla Gryski à la
    télévision, derrière moi enseignant des jeux
    de ficelle, et je pensais "Vas-tu te taire!
    Laisse moi travailler!"
    Et donc il y a eu quelques fois, des
    "chevauchements" amusants.
    
    

    SUITE
    LA CONNAISSANCE EST DANS VOS MAINS

 

Bulletins ISFA Bisfa 9 Hommage CAMILLA GRYSK Mark Sherman

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×