Jeux de Ficelle en Mouvement de Mélanésie

 

      

Kathleen Haddon dans son livre "Artists in String"
a été la première à suggérer que les jeux de ficelle 
pourrait représenter une forme cinématographique 
précoce:

 

      La caractéristique la plus frappante des jeux de
      ficelle qui a été trouvé dans bien de cas, est leur
      qualité "cinétique". 

  

 La figure ne représente pas seulement
un objet comme une "Mouette", mais un
objet qui bouge comme "Coyote" ou "Chenille".

Ou, peut-être un objet brusquement formé
comme dans"Eclair" ou un élément de surprise

  qui se produit dans la "Porte Apache" quand le
      réalisateur frotte ses mains avant d'étendre la
      figure finale pour produire un effet plus
      dramatique.
      D'autres figures comme "l'Anguille" ou
      "Pierre à briquet" ne peuvent être étendues que
      si les bras ou les mains sont tordues ou croisées.
      Un élément "fascinant" peut être introduit

 comme dans "Regarde" où la figure est faite
      et défaite très rapidement.

      On peut aller plus loin avec cette idée, par
      exemple il existe une série de figures montrant
      une série de scènes comme dans
      "Rivière d'Alaska" ou dans beaucoup de figures
      Palau. Ou une histoire ou une légende peuvent
      être illustrées, ou une ficelle en boucle peut
      prendre plusieurs formes, ainsi les yeux seront
      captivés aussi bien que les oreilles.
      Nous trouvons nous-même une conférence
      avec support visuel plus facile à écouter qu'un
      discours, et un film plus enchanteur que les
      lanternes magiques. Il n'est pas improbable
      qu'un conteur indigène puisse mieux tenir
      en haleine une audience, s'il avait des jeux
      de ficelle - et surtout des figures en mouvement-
      pour illustrer ses contes. Avons-nous, alors ici la
      première incarnation du cinéma - les premières
      figures "bougeantes"?

      Les jeux de ficelle en mouvement sont vraiment
      spéciaux: Les artistes devraient envisager
      d'en ajouter au moins une douzaine à leur
      répertoire ambulant.

      Dans ce numéro du Magazine du Jeu de Ficelle,
      nous étudierons les méthodes de réalisation de
      cinq figures en mouvement de Mélanésie (Iles noires)-
      une région du Pacifique colonisée il y a des
      centaines d'années par des émigrants à peaux
      foncées.

      Bien que les thèmes illustrés par les figures que
      nous avons choisi sont assez universelles.
      N'hésitez pas à adapter ou à renommer les
      figures pour qu'elles soient attirantes pour
      votre sorte audience. 
  

Magazines du Jeu de Ficelle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×