On s'amuse avec Bokola 8

Un jeu de ficelle traditionnel des Fidji

par
JOSEPH ORNSTEIN, JOSEPH D'ANTONI
MARK SHERMAN et JAMES MURPHY


Nouveaux motifs bokolas II

 

J. D'Antoni: Avez-vous étudié les effets des différents
mouvements exécutés avec chaque main?

 

J. Murphy: Oui je l'ai fait, et les résultats sont plutôt
surprenants. Par exemple, la séquence suivante
produit une belle figure dotée d'un double
enroulement, enveloppé dans un diamant central
(fig. 31, graphique 3):

 



 Bokola Sorti à 4 boucles (fig. 31)

Graphique 3

 

M. Sherman: Bokola et ses variations ont des boucles
doubles sur chacun des quatre doigts, qui sont employés
à tendre le motif. Une des ficelle de chaque boucle
double est transverse, alors que les autres courent
vers le centre de la figure. Cela me rappelle les
figures nauruennes qui se finissent avec la séquence
Amwangiyo
 (fig. 2). Malheureusement, cette
 configuration limite notre capacité à produire
une large extension. Appliquer plus de tension ne
semble pas aider. Les Nauruens ont inventé la
Fin Nauruène pour éviter ce problème. La
Fin Nauruène transforme les boucles doubles en
simples boucles, et élimine les doubles ficelles
palmaires (fig. 33). Une fois que cela est exécuté,
on peut appliquer l'Extension Caroline, ou
n'importe autre technique qui fixe les ficelles
du cadre et les sépare. Est-ce qu'une procédure
similaire peut être appliquée aux figures de la série
Bokola?

 

J. Murphy: Oui. Dans mon article sur le Filet
Nord Américain (Murphy 1999), je nomme
cette procédure fixage du bas et nettoyage du
haut. Voici comment appliquer la procédure
à la fig. 31:

 

        



  •   2 et 3  sont penchés et pointés vers vous, 1 accroche par en-haut 2².
  • 2 prend par en-bas 1v oblique, puis relève par en-haut 1v transverse.
  • Libérer 1².
  • 1 du côté l et par en-bas accroche 3².
  • 5 par en-haut accroche 2.
  • 2 prend par en-bas 1v oblique, puis relève par en-haut 1v transverse.
  • Libérer 1² et étendre avec les doigts pointant loin de vous (fig. 34).
 

Cette figure est très charmante lorsqu'elle est réalisée
avec une ficelle en boucle bicolore octogonale (fig.35).
Je l'appelle une ficelle en boucle octogonale, car
elle est formée de huit segments de longueur égale
joints ensemble, de manière que les deux couleurs
alternent (Murphy 2000:248). Je forme alors le
métier à tisser G-ADN, et ajuste les ficelles pour
que le changement de couleur tombe aux dos des
doigts (fig. 36).

 

J. D'Antoni: Que se passe-t-il si vous remplacez les
passages de boucles dans les séquences cœur par
des rotations de boucles?


J. Murphy: Quelque chose de très intéressant se
passe. Par exemple, essayer la séquence suivante
(fig. 37, graphique 4):

 


Comme Bokola, vous avez une ficelle médiane
qui court d'une main à l'autre à travers la
surface de la figure. Mais plutôt que des ficelles
médianes, nous en avons seulement une. Si vous
inversez la direction des rotations de boucles de
 2 et 3, la ficelle médiane n'est plus du tout libre,
mais elle est prise par la ficelle diagonale centrale
(fig. 38, graphique 5). Peut-être voudrez-vous
essayer de former les même figures en commençant
avec le métier à tisser 4 boucles D-ADN. Je
 commence à comprendre un peu plus sur les
enroulements  intérieurs  d'une figure à 4 boucles,
surtout avec cette nouvelle structure finale.

 
M. Sherman: Je me suis demandé ce qui arriverait
si les rotations de boucles de 2 et 3 étaient les même
sur chaque main, plutôt que d'être opposées en
 direction, et donc j'ai essayé ce qui suit, et
j'ai obtenu un motif très plaisant (fig. 39,
graphique 6). 

 


Le motif central me rappelle la fig. 840 du livre
de Jayne, qui représente une belle femme
 nauruenne nommée Egarawinago
. J'ai donc
appelé cette figure 'la Fille d'Egarawinago'.

Puis, j'ai essayé d'adapter cette séquence à un
métier à tisser à 5 boucles, tout comme Ornstein
l'a fait dans Funipilations. De nouveau, j'ai obtenu
un motif très plaisant (fig. 40, graphique 7).

Le diamant central est une sorte de rond
ressemblant à une orange, et au centre se trouve
un petit cercle (un nombril!) qui se forme
lorsque 3 est libéré. Par conséquent, j'ai nommé
cette figure 'Orange navel'.


J. D'Antoni: 'La Fille d'Egarawinago' et
'Orange navel' sont belles. Laissez moi vous
suggérer une fin modifiée pour vos figures, qui
procure une large extension, et fait que chaque
figure ressemble à une peinture montée sur un
cadre. C'est une méthode à qui j'ai fait allusion
précédemment. Avancez jusque vous ayez fini
avec vos doigts penchés par-dessus les ficelles
 palmaires et que vous avez libérer 1 et 5.
Au lieu du fixage du bas, et du nettoyage du
haut, exécuter ce qui suit:

     

 

  • 1 accroche du côté du bout des doigts 2,
  • 5 accroche du côté du bout des doigts 4
  • Les mains sont en position normale.
  • Enrouler 5v double autour de 5,
  • Enrouler 1l double autour d'1,
  • Tendre les ficelles.

J. Murphy: Je n'aurai jamais pensé à la figure à
cinq boucles, avec le nombril au centre, mais j'ai
transcris la figure que vous nommez  'la Fille
d'Egarawinago', il y a deux semaines. J'ai souvent
oublié des parties de ce que j'avais fait, quelque
fois exprès, et quelque fois car j'avais égaré des
petits morceaux de papier. Mais, nous trois
sommes au-dessus du "politiquement correct"
de qui a découvert cela.

 

M. Sherman: Je suis d'accord. Etant donné que
99 pour cent de figures créées dans l'antiquité,
n'ont jamais été écrites, il est vraiment ridicule
de prétendre qu'on a "découvert" une nouvelle
figure. Je pense que "tomber par hasard" est
un terme plus précis!

 

J. Murphy: Revenons aux figures: je pense
qu' 'Orange Navel' pourrait produire quelques
variations intéressantes. Par exemple, si vous
introduisez un échange G-dominant
(Murphy 2000:274-280) sur les boucles 3
après le berceau G-ADN à 5 boucles, le centre
change de façon significative (fig. 41, graphique 8).
Pour plus  de plaisir, j'ai fini la figure avec la
Fin Deux Diamants (Murphy 1999:188-189).


Echange G-dominant

D3 par en-bas et du côté v accroche G3;
G3 passe par en-haut dans la boucle
supérieure D3,

 puis G3 entre par en-bas et
du côté v, dans la boucle D3 inférieure;

Faire passer cette boucle par-dessus D3, la
tirant à travers la boucle D3 supérieure,
alors que G3 retourne à sa position originale.


Fin Deux Diamants

       


 

  • 1 passe par-dessus toutes les ficelles et prend par en-bas 5l.
  • 1 entre par en-bas dans 2.
  • Navajo 1. Vous créez un triangle près d'1.
  • Introduire 2 par en-haut dans le triangle
  • Libérer 5
  • 2 pivote loin de vous et en-haut,
  • attrapant la ficelle l du triangle
  • La boucle originale 2 glisse.
  • Etendre avec les paumes loin de vous,
  • 1 pointant vers le centre et légèrement vers le bas (fig. 41).

 

 

M. Sherman: Oui, un échange G-dominant modifie
le centre. L'orange a maintenant deux nombrils
au lieu d'un.

 

J. Murphy: Et n'oubliez pas d'itérer une suite
ce qui veut dire ajouter de la complexité. Par
exemple, réaliser la Première Figure d'Ornstein
jusqu'au moment où vous poussez les noeuds vers
le centre, pour allonger les boucles des doigts,
puis faire tous les mouvements de nouveau
(fig. 42, graphique 9). Améliorer l'extension
en utilisant l'une des deux méthodes d'Antoni.

J'aime les côtés complexes. Plus tôt aujourd'hui,
lorsque ma main gauche se sentait plus forte, j'ai
réalisé une belle triple première figure d'Ornstein.

 

M. Sherman: J'aurais voulu voir cela!

 

J. Murphy: En conclusion, j'aimerais vous dire
que j'ai pensé beaucoup sur deux sujets pendant
mes explorations, dont on devrait s'occuper.
D'abord, quelqu'un devrait écrire un article à
propos de la question des différentes extensions,
ou manoeuvres finales. Inuit Sorti
 (Murphy 2000:22-225), et maintenant Bokola Sorti
sont deux méthodes potentielles qui permettent
d'étendre la complexité générée pendant les
passages de boucle initials, les rotations de boucle,
et les itérations des deux. Cela a toujours été une
sacrée quête de trouver les limites de
l'exprimabilité de la complexité dans un jeu de
ficelle. Evidemment, il y a un point où cela devient
difficile, et même impossible, d'étendre une figure
largement, à la suite de cela le centre est trop
dense, ou les ficelles du cadre sont trop courtes.

De plus, les propriétés de la ficelle impliquées
dans une figure devraient être traitées: longueur,
matériel, comment elle est faite, grosseur,
coefficient de friction de glissement, raideur. etc.
Tous ces facteurs déterminent à quel point la
complexité intérieure peut être étendue sans
que la figure s'effondre.

 

Voir aussi ici et  (Bisfa 14, Jeux de ficelle avec extensions inhabituelles sur les mains)


 

SUITE
Remerciements et Littérature citée

 

Bulletins ISFA Bisfa 10 Rapports de recherche JOSEPH ORNSTEIN Joseph D'Antoni Mark Sherman James Murphy

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×