Jeux de ficelle avec extensions inhabituelles sur les mains 7

DE JOSEPH D'ANTONI

QUEENS
NEW YORK

 

Figures uniques avec bras croisés

 

 

La figure suivante vient du Ghana.


Une Orchidée - (Griffith 1925:282-283)

ficelle en boucle moyenne

 

A. Introduire G2 droit dans une ficelle en boucle.
Sans serrer enrouler G2v autour de G2, pour créer
une seconde boucle.

 

B. Introduire D2, par en-bas, dans G2², et étendre.
Les ficelles v sont parallèles, et les ficelles l se croisent
(G2l supérieure passe devant D2l supérieure)
Ce jeu de ficelle ne se fera pas si les ficelles se
croisent incorrectement.

 

C. 1 entre par en-haut, dans 2 inférieure, prend
par en-bas 2l inférieure et supérieure.
Libérer 2 supérieure.

 

D. 2 prend par en-bas momentanément 2v,
puis 2 relève par en-haut 1l inférieure
(2v glisse dans le processus).
Libérer 1².

 

E. G1 entre par en-haut, dans G2 inférieure
prend par en-bas G2l inférieure et supérieure.
Libérer G2 supérieure.

 

F. G2 prend par en-bas momentanément G2v,
puis G2 relève par en-haut G1l inférieure
(G2v glisse pendant le processus).
Libérer G1².

 

G. 1 entre par en-haut dans 2 inférieure, prend
par en-bas 2l inférieure et supérieure.
Cette fois, ne pas libérer 2 supérieure.

 

H. 3 par-dessus 2v, prend par en-bas 2v inférieure.

 

I. 1 agrippe par en-haut la ficelle palmaire 3
(1 perd sa boucle originale double de son dos).

 

J. Mouvement bras croisés G par-dessus D (fig. 20).

 
---------------------------------

 

La prochaine figure, 'Nom inconnu' (Tessmann et al. 2001:199),
vient de Bioko, une île au large des côtes du Cameroun.


La figure de Grassmann ressemble à cela (fig. 21-1).

 

La traduction en anglais d'Alex Reichert de la méthode
allemande (Tessmann et al. 2001:192) est équivalente à:

 

A. Premier Berceau G (la ficelle palmaire D d'abord).

 

B. Intervertir les boucles 2, en introduisant 2 par en-haut,
pour que la boucle G passe à travers la boucle D.
Etendre (fig. 21-2).

 

Bien que la traduction de la méthode écrite de Tessmann
produise sans aucun doute le jeu de ficelle montré dans
la fig. 21-2, elle diverge avec l'orientation inhabituelle
des mains dans l'esquisse originale de Tessmann (fig. 21-1).
Dans la fig. 21-1, la figure est étendue sur les mains avec
les ongles se faisant face, alors que dans la fig. 21-2, la
figure est étendue sur les mains avec les paumes se
faisant face. On a suggéré que la divergence pourrait
être du à une erreur d'artiste, mais pour un artiste,
dessiner par erreur le côté avec les ongles plutôt que
le côté avec les paumes, me semble peu probable.
Peut-être que Tessmann a perdu,  ou oublié, ou même
jamais recueilli la méthode originale, et ignorant
les mains dans l'illustration, il a suggéré une méthode
simple qui représente uniquement le motif de ficelle.
Supposant que l'illustration originale est correcte,
on peut facilement réconcilier les détails de la
fig. 21-1 comme une figure à bras croisés. Que ce
jeu de ficelle soit vraiment une figure à bras croisés
ou non reste incertain. Voici une reconstitution
de la figure montrée dans le croquis original
de Tessmann.

 

'Nom inconnu'

 

A. Premier Berceau G (la ficelle palmaire D d'abord).

 

B. Intervertir les boucles 2, en introduisant 2 par en-haut,
pour que la boucle G passe à travers la boucle D.

 

C. Faire les pas B-D de 'Variation de Tia Koro Koro',
Mais avec la main opposée.

 

D. La figure est tenue actuellement dans une
position normale, avec les doigts pointés en-haut.
Poser la figure sur vos genoux, et enlever chaque
doigt de sa boucle.
Réinsérer chaque boucle dans la même boucle,
du côté opposée.
(à faire lentement, ce n'est pas si facile*)
Maintenant les mains sont dos à dos, avec les
doigts pointés en-bas et loin de vous (fig. 21-4).

 

E. Mouvement bras croisés G par-dessus D.

 
 
---------------------------------------

 

La prochaine figure à bras croisés est une
invention relativement récente du Japon.

Itsutsu-aya (jeu de ficelle-cinq) - (Saito 2004:159)

 

Voir ici pour d'autres jeux de ficelle japonais

A. Berceau Japonais (3 prend la ficelle palmaire).

 

B. Libérer 1.

 

C. 1 passe sous toutes les ficelles, prend par
 en-bas 5l et retourne.

 

D. 1 passe au-dessus de 3v et prend par
 en-bas 3l et retourne.
Libérer 5.

 

E. 5 passe par-dessus 3v et prend par
en-bas 1l inférieure.
Libérer 1².

 

F. 1 passe au-dessus de 3 et prend par
 en-bas 5v.
Libérer 5.

 

G. D5 passe sous D3 et prend par en-bas D1l.
Libérer D1.

 

H. D1 passe par-dessus D3 et prend par
 en-bas D5v.

 

I. 1 prend par en-bas 3v (segment proche de 3).
Navajo 1.

 

J. 3, par en-haut entre dans l'espace
triangulaire entourant la boucle 1.
(du côté G, l'espace est beaucoup plus grand*).
3 agrippe momentanément la base du triangle
(ficelle pendant sur 1l-3v), alors que 5 est libéré
et que la boucle 3 originale glisse.

 

K. Pivoter 3 loin de vous et en-haut, alors qu'1
pointe vers le bas, et les paumes sont loin de vous.

 

L. Mouvement bras croisés D par-dessus G (fig. 22).

 
------------------------


La figure à bras croisés, 'Eidechse' (lézard)
(Fischer 1960:205 N° 42), vient de l'est de la
Nouvelle Guinée (fig. 23-1). Aucune méthode de
construction n'a été donnée. Bien que le croquis
ne montre pas des bras croisés, l'orientation des
mains révèle cette configuration.

Ceci est une reconstitution basée sur 'Cochon'


A. Faire le 'Cochon
' jusqu'au pas I.

 

B. Enlever doucement le côté D de la figure.

 

C. Tourner ce côté un demi-tour loin de vous.

 

D. Mettre l'ancienne boucle D1 sur D2 et
l'ancienne boucle D2 sur D1.

 

E. Refaire les pas C-D encore une fois (fig. 23-3).

 

F. La figure est tenue actuellement dans une
position normale, avec les doigts pointés en-haut.
Poser la figure sur vos genoux, et enlever chaque
doigt de sa boucle.
Réinsérer chaque boucle dans la même boucle,
du côté opposée.Pointer les doigts loin de vous
 (fig. 23-4).

 

G. Mouvement bras croisés G par-dessus D
(fig. 23-5).

 
 

Sherman (2007b) suggère une méthode moins
mécanique pour achever 'Eidechse' avec les
bras croisés:

 

A. Faire le 'Cochon' jusqu'au pas F.

 

B. G1 et G2 saisissent  D1l et D5v.
           Libérer MD.
D1 et D5 entrent de nouveau dans
leurs boucles, vers MG.

 

C. D1 et D2 par en-haut accrochent G1 et G5
respectivement.
Libérer la main G.

 

D. G1 et G2 par en-haut accrochent
D1 supérieure
et D2 respectivement.

 

E. G2 par en-bas et du côté v accroche D5.
G1 par en-bas et du côté l accroche D1.
Libérer la main G.


Vous avez deux boucles sur G1 et G2.

 

F. Pivoter G1² un tour entier vers vous.
(Maintenir l'ordre des boucles);

 

G. D2 accroche par en-bas et du côté v
G1 supérieure.
D1 par en-bas et du côté v accroche G1.

 

H. D1 et D2 saisissent G2v², puis
accrochent G2;
G1 accroche la boucle v du côté v,
et G2 accroche la boucle l du côté v.

 

I. La figure est tenue actuellement dans une
position normale, avec les doigts pointés en-haut.
Passer doucement 1 sous la boucle 2 et
pointer les doigts loin de vous (fig. 23-4).

 

J. Mouvement bras croisés G par-dessus D
(fig. 23-5).

 

     *Note de la traductrice

 

        SUITE
Nouvelles variations de Silex et Acier

Bulletins ISFA Bisfa 14 Joseph D'Antoni Rapports de recherche

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×