Jeux de ficelle et Tours Ojibwés 4

recueillis par
Frederick W. Waugh (1872-1924)


Edité et illustré par
Mark Sherman


Chauve-souris (bukowana'djis)
donné par Mme Hitchen du Lac Long,
le 7 juillet 1916


D'après la tradition ojibwé, c'est le père soleil
qui a créé la chauve-souris. Un matin alors que le
soleil commençait à se lever, il s'est empêtré dans
les branches d'un grand arbre. Après plusieurs
heures d'obscurité inexpliquée, tous les oiseaux et
les animaux étaient inquiets et ont commencé à
chercher le soleil. Ils cherchèrent partout mais
ne purent le trouver. Puis un petit écureuil marron,
suggéra que peut-être le soleil avait été pris dans
un arbre. Il voyagea pendant des kilomètres et à
la fin , il trouva le soleil pâle et épuisé, pris dans
les branches d'un arbre. L'écureuil commença à
ronger les branches, afin de libérer le soleil, mais
alors qu'il continuait, le soleil devint plus brillant
et plus chaud, et commença à brûler sa fourrure,
ce qui la noircit. L'écureuil voulut s'arrêter mais
le soleil le supplia de continuer.Puis sa queue
commença à brûler, mais le soleil continua à
le supplier. A la fin, la lumière brillante commença
à aveugler le pauvre écureuil, mais il réussi à
libérer le soleil. Tous les animaux se réjouirent,
mais l'écureuil resta dans l'arbre gravement brûlé,
cramponné à une branche. Le soleil le plaignit et
lui proposa d'exhausser un vœux. L'écureuil dit
qu'il avait toujours voulu voler. Le soleil lui dit,
"A partir de maintenant, tu voleras mieux que
les oiseaux, et puisque tu ne vois plus, tu voleras
la nuit et utiliseras tes oreilles pour te guider."
Et c'est ainsi que la chauve-souris a été créée
(Caduto et Bruchac 1994:21-22)

 
VIDEO
 

A. Premier Berceau.

 

B. 1 passe au-dessus de 2v et prend par en-bas 2l.

 

C. 3 passe au-dessus de 2v et
prend par en-bas 1l inférieure.

 

D. Libérer 1².
 Etendre.

 

E. 1 passe au-dessus de 2v et sous 2l, 3, 5v
et prend par en-bas 5l.

 

F. Libérer 5.
 Etendre.

 

Vous avez une boucle sur 1, sur 2 et sur 3.
(si vous voulez faire une oie, libérer 2
et étendre avec 1 pointant vers le haut
et les autres doigts vers le bas

oie).

 

G. La main D saisit les deux ficelles de G3.
Libérer G3.


La main D pivote la boucle tenue un demi
tour loin de vous, puis met cette boucle
sur G1 et G2.

 

H. Refaire le pas H. avec la main G.

 

I. Navajo 1.
1 agrippe par en-haut la ficelle qui vient d'être
libérée et la tire à travers la boucle restée sur 1,
qui glisse.

 

J. Etendre avec 1 pointé vers le haut et les
paumes loin de vous.

 

K. Pivoter toute la figure un demi tour
loin de vous, pour qu'1 pointe vers le haut,
les autres doigts vers le bas et que les paumes
vous fassent face.

 

L. NOTER LA POSITION de 2 supérieure.
Poser la figure sur une table, en
libérant tous les doigts.

 

M. 2 entre loin de vous dans l'ancienne boucle 1.
1 entre loin de vous dans l'ancienne
boucle 2 supérieure.

 

O. Soulever la figure, et étendre 1 pointant
vers le bas, et les autres doigts vers le haut.

 

P. Pour défaire la figure, poser la figure sur
 une table, en libérant tous les doigts.
Puis tirer les segments centraux des ficelles
supérieure et inférieure du cadre dans
des directions opposées.

 

Note: Cette figure et les quatre figures qui
suivent, n'ont pas été recueillies ailleurs. Toutes
sont fortement apparentées à la figure navajo

"Beaucoup d'Etoiles" (A.C. Haddon 1903:222;
Jayne 1906:48-53; Wirt & Sherman 2000:142-143).


Cependant dans chaque cas, 2 n'est pas navajoé
comme dans "Beaucoup d'Etoiles". La figure est
plutôt inversée (retournée), libérée sur une table,
et reprise en faisant que 2 inférieure soit absorbée.

L'inversion est une technique assez inusuelle. Elle
est beaucoup employée par les îliens du Pacifique
(les Nauruens, par exemple), qui inversent leurs
motifs sans les libérer des mains (Maude 1971).


Mais chez les Amérindiens, l'inversion reste
inusuelle: les exemples comprennent
l' 'Oiseau-mouche' kwakiutl (Averkieva & Sherman

1992:36-37) et l' 'Ours Polaire' (Jenness 1924:157B).
Une pratique encore plus commune est la rotation
 du motif un quart de tour dans le sens des aiguilles
d'une montre ou dans le sens inverse des aiguilles
d'une montre (voir, par exemple, la famille de figures

 le 'Soleil, la Lune et l'Etoile dans Averkieva &
 Sherman 1992:68-73).

 

SUITE
Papillon

 

Bulletins ISFA BISFA 8 Rapports de recherche Frederick W. Waugh Mark Sherman

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×