John Lyman Cox (1866-1955) page 2

Hommage 

par
MARK SHERMAN
Pasadena, Californie

 

Introduction

Dans son livre intitulé String Figures, publié en
1906, Caroline Furness Jayne décrit le mode de
fabrication de 97 jeux de ficelle. 31 d'entre eux ont
été recueillis par l'auteur à l'Exposition de St. Louis
en 1904. Les 66 figures restantes ont été recueillies
par d'autres, y compris son mentor Dr. A.C. Haddon,
son frère le Dr. William Henry Furness III, et Mr.
John L. Cox de Philadelphie, dont la parenté avec
l'auteur n'est pas prouvée.

 

En effet, quelques unes des figures les plus
impressionnantes dans son livre, sont attribuées à
John L. Cox, qui les a recueillies dans l'Ecole Indienne
de Hampton, Virginie. Emma Jackson, une indienne
  Klamath de la frontière Californie-Oregon, lui a
enseigné la manière de réaliser Filet de Hibou
, Deux
Elans
, Un Lapin, Le Soleil, Un Serpent à Sonnette et
un Garçon
, Deux Mouffettes, Deux Renards, Deux
Ecureuils
, Un Porc-Epic, Deux Petits Garçons
 s'Enfuyant
, Un Petit Poisson qui se Cache dans la
Boue
, Un Petit Garçon Transportant du Bois, et
Deux Garçon se Battant pour un Arc.


Charles Doxon, un Indien Onondaga de New York,
lui a enseigné Pattes de Corbeau. Wallace Springer,
un Indien Omaha du Nébraska, lui a montré la
manière de réaliser les lettres "W" et "M", et Antonio
Abeita, un Indien Pueblo (Tewa du Nouveau Mexique,
l'a diverti avec Brush House et Etoile à six pointes, des
figures qu'Emma Jackson connaissait. Toutes sont
montrées dans la figure 1.


 
La valeur de la collection Klamath de JLC ne peut
être surestimée. Comme la plupart des tribus
américaines indigènes, les Klamaths ont perdu la
plupart de leur population, leur langage, leur terre,
et leur culture, suite au contact avec des colons blancs,
qui a commencé en 1826, lorsque un trappeur de
 fourrure est entré dans le Bassin Klamath. En 1905,
lorsque JLC a réalisé cette collection, seuls 755 Indiens
Klamath restaient. La collection est particulièrement
précieuse, pour les spécialistes intéressés par le traçage
de l'évolution du répertoire du jeu de ficelle nord-
américain. Les méthodes des constructions klamaths
sont clairement apparentées aux méthodes recueillies
des Kwakiutls de l'Ile de Vancouver, Canada, qui à
leur tour sont apparentées aux méthodes inuits,
recueillies en Alaska. (Averkieva & Sherman 1992).
Ces similarités suggèrent qu'un continuum de
 techniques existent, en haut et en-bas de la côte
occidentale du l'Amérique du Nord.

 

On en sait plus sur Caroline Furness Jayne et

sa famille grâce à la biographie écrite par Mike
 Meredith, pour notre Bulletin de 1997, mais
qui était John L. Cox, et comment a-t-il connu
Mme Jayne? Quand a-t-il exactement recueilli
les jeux de ficelle à Hampton, et que sont devenus
ses informateurs? Ces questions sont restées sans
réponse jusqu'à l'an dernier, lorsque James S. Cox,
le fils aîné de John L. Cox, a contacté ISFA, pour
une demande d'adhésion. Dans cet hommage, je
partage les informations fournies par le fils de JLC,
sa fille Mary, et son petit-fils John L. Cox III. Je
résume aussi ce que l'on sait des informateurs de
JLC. Un essai sur les jeux de ficelle écrit par la
fille Mary Cox à 16 ans, est offert dans un
 appendice. Des informations biographiques sur
 les autres membres des familles Furness et Jayne
sont aussi inclues.

 

SUITE

 

Bulletins ISFA Bisfa 10 Hommage JOHN LYMAN COX Mark Sherman Caroline Jayne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×