Biyat Eidiowinago

RECUEILLIE PAR
HONOR MAUDE
DE LA POPULATION
DE NAURU

 

     Longueur de ficelle recommandée: 2 1/2 empans de fine ficelle

 

   Cette splendide figure représente deux chanos (ibya
     en nauruen, Chanos chanos en latin) nageant
     séparément dans une lagune (une mare) appartenant
     à Eidiowinago. A Nauru, l'aquaculture de chanos
     a une grande ancienneté, antérieur aux contacts
     européens. Le fretin est attrapé dans les vagues et
     est transféré dans des mares d'eau saumâtre à
     l'intérieur de l'île. Les mares font partie de l'héritage
     familiale, transmises par la lignée femelle.

     Biyat Eidiowinago n'est rien d'autre qu'
     Egarawinago avec une autre fin. Comme Tinamitto,
     le motif du design central est créé en arrangeant les
     ficelles de la figure intermédiaire qui a été posée sur
     une surface plate. La figure s'achève avec la
     séquence Eongatubabo.

   
      A. Réaliser les pas A-I de 
        Egarawinago
 (voir page
         10 jusqu'à 12).

         Libérer les boucles 2, 3
         et 4. Etendre doucement
         pour absorber ces boucles.

 

    B. Préparer et réaliser
         l'Extension Caroline:

         2, par en-haut, accroche
         la boucle 1.

         1, sous la boucle 2, prend
         par en-bas 5v.
         Alors qu'il retourne,
         1 accroche la boucle 2
         par en­-bas.

         2 prend par en­-bas 1l.
         1 presse contre 2 pour
         assurer les ficelles qui
         passent entre eux.
         3, 4 et 5 pressent contre la
         paume pour assurer 5l.
 

    C. Arranger le centre:

         Libérer les boucles 1.

         1, par en-haut, accroche
         la boucle 2.

         Poser la figure sur une
         surface plate, mais ne
         libérer aucune boucle.
 

    D. Elargir et arranger le
         centre pour correspondre
         à la photo, puis repérer
         les deux ficelles verticales
         qui enjambent les ficelles
         supérieure et inférieur du
         cadre.

         Séparer les deux ficelles,
         passant chacune d'elles
         entre les ficelles contiguës
         qui se croisent (ce sont les
         continuations de 5v et 1l
         de la main opposée.

         2 prend par en-bas la
         ficelle verticale la plus
         proche.

         Alors que 2 retourne, des
         nœuds se formeront sur
         les ficelles du cadre.
 

     E. Si nécessaire, espacer les
          quatre nœuds
          régulièrement comme
          montré.

          Pivoter 2 un tour entier
          pour introduire un
          tortillon dans sa boucle.
 

     F. Vous êtes maintenant
           prêt à achever en finissant
           la séquence, qui a été
           décrite dans le numéro de
           septembre 2004
           (pages 5-7
, pas C.-L.).

 

  G. Pour commencer la
           séquence Eongatubabo,
           1 agrippe par en-haut 2v.
 

     H. 2 agrippe par en-haut 5v
          et 2l vers 1.

 

      I. 2 relève par en-haut 1v,
          libérant 5v et 2l du bout
          de 2, alors que 2 retourne
          en position verticale, et
          que les paumes
          se tournent loin de vous.

          1 reste en position penchée,
          agrippant 1l et
          2v inférieure.
 
 

     J. 1 passe sous 2 et 5v, et
          prend par en-bas 5l. Alors
          qu´1 retourne, la boucle
          originale 1 et 2v inférieure
          glissent d´1. Les paumes
          se font maintenant face.
 

    K. 5 libère sa boucle. Etendre.
 

     L. 1, par en-bas, accroche la
          boucle 2 supérieure.

    M. 5, par-dessus la boucle 2,
          accroche la boucle
          1 supérieure par en-haut.

 

     N. 2 libère sa boucle.
 

     O. Achever la séquence
          Eongatubabo avec
          l´Extension Caroline.
          D´abord, déplacer les
          boucles:

          2, par en-haut, accroche la
          boucle 1.
 

     P. 1, sous la boucle 2, prend
          par en-bas 5v et 2v.

          2 libère sa boucle.
 

     Q. Maintenant former
           l´Extension Caroline:

           2, par-dessus la ficelle
           palmaire, prend par
           en-bas 1l.

 

     R. Alors que 2 retourne, 1 se
           presse contre 2 pour
           coincer la ficelle, qui court
           de 1 à 2 et la ficelle qui
           court de 1 à 5 de la même
           main.

           Simultanément, 3, 4 et 5 se
           replient par-dessus 5l.

 

     S.  Etendre, en gardant 1
           pressé fermement contre
           2, et 345 pressés
           fermement contre
           la paume pour coincer 5l.

           Vous avez
          Biyat Eidiowinago, deux
           lagunes à poissons de la
           mare d'Eidiowinago.
           Employer le bout d'un
           crayon tenu entre vos
           genoux pour arranger le
           dessin central.
 

Magazines du Jeu de Ficelle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×